Features

Boko Haram occupe de nouveau les visages Frontaliers au Cameroun

boko-haram-au-tchad-roquette

Les forces régulières tchadiennes tentent de reprendre depuis dimanche en mi-journée, le contrôle de la zone frontalière entre le Cameroun et le Nigeria. Depuis dimanche matin, 19 avril 2015, l’armée tchadienne a lancé l’assaut sur Gambaru, localité Nigériane située en face de la ville camerounaise de Fotokol.

Sur le terrain, de vifs combats opposent depuis dimanche en mi-journée, les forces régulières tchadiennes aux hommes d’Abubakar Shekau, revenus en force depuis quelques jours à la frontière Cameroun-Nigeria.

« Boko Haram contrôle depuis la nuit de jeudi à vendredi, tous les villages frontaliers de l’arrondissement de Fotokol dans l’Extrême-Nord Cameroun », a indiqué dimanche soir, sous anonymat, une source sécuritaire tchadienne au front. Les populations de Ganbaru (Nigeria) ont pris la fuite à la suite de l’assaut lancé jeudi dernier par les éléments de Boko Haram.

Ils ont traversé le pont de 500 mètres qui sert de frontière entre la ville nigériane de Gambaru, actuellement aux mains de Boko Haram et Fotokol (Cameroun). Selon quelques habitants de Fotokol qui ont requis l’anonymat : « les Nigérians de Ganbaru se seraient réfugiés à Fotokol dans le territoire Camerounais ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dimanche, les soldats tchadiens stationnés à Fotokol (Cameroun) sont retournés à Ganbaru (Nigeria) où ils mènent depuis quelques heures, une vaste opération militaire contre les membres du groupe terroriste Boko Haram. Dimanche 19 avril 2015, vers 17heures, temps universel, des crépitements d’armes à Ganbaru (Nigeria) ont été entendus à Fotokol (Cameroun), démontrant l’intensité des affrontements.

Du coup, les forces armées camerounaises sur la ligne de front, ont redoublé de vigilance et détermination pour détecter les cachettes de l’ennemi dans le territoire camerounais. Les hommes d’Abubakar Sheakau avaient déjà lancé des actions à partir de la ville Nigériane(Ganbaru), se heurtant aux troupes camerounaises. Depuis fin janvier 2015, les troupes tchadiennes dépêchées au Cameroun pour contrer l’expansion de Boko Haram ont pris position dans la ville stratégique de Fotokol.

Le poste frontière camerouno-nigérian est situé à quelques centaines de mètres de Ganbaru (Nigeria), réputé comme positions de Boko haram. La ville camerounaise de Fotokol voit souvent atterrir des roquettes tirées par les membres de Boko Haram, embusqués à Gambaru, selon les populations locales. Une information confirmée par la suite par une source proche des services de sécurité.

© afrik.com : NESTOR NGA ETOGA

Populaires cette semaine

To Top