Features

Boko Haram : Nouvelle attaque a Bonderi dans le Mayo-Sava

Boko-Haram-Amadou Ali-Kolofata- Shekau

Si dans ses discours, Paul Biya, le chef de l’Etat ne manque aucune occasion de promettre solennellement des moments difficiles à la secte islamiste Boko Haram et à tous ceux qui sèment la terreur dans la partie septentrionale du Cameroun, sur le terrain, le chef suprême des armées démontre que ses priorités sont ailleurs.

Pendant que Paul Biya multiplie les voyages à l’étranger, les terroristes continuent à attaquer diverses localités dans la région de l’Extrême-Nord. Cette nuit, des hommes armés, présentés dans la région comme les membres de la secte nigériane Boko Haram, ont fait une incursion à Bonderi, un village du département de Mayo-Sava, très proche de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria. A en croire notre confrère Guibai Gatama, fin connaisseur du Septentrion, cette autre attaque aurait fait onze victimes. «7 policiers et un gendarme sont portés disparus dans l’attaque de Bonderi. Ils se rendaient en opération dans la bourgade de Blassadi. L’armée est à leur recherche. Un habitant de Bonderi a été tué, le commandant de brigade de la localité et un militaire grièvement blessés. Un véhicule militaire emporté. Les assaillants ont été repoussés » renseigne Guibai Gatama.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Ce n’est pas le Boko Haram qui va dépasser le Cameroun. Nous continuons le combat et nous les vaincrons » avait déclaré Paul Biya avant de prendre l’avion à destination de Washington pour le sommet Etats-Unis / Afrique. Pendant qu’il y était, une autre agression perpétrée par des terroristes le 6 aout 2014 avait fait une dizaine de morts dont un policier dans le village Zigagué, toujours dans la région de l’Extreme-Nord. C’est presque le même scénario qui s’est reproduit. Alors que Paul Biya le chef suprême des armées est depuis hier en France pour l’anniversaire du débarquement des troupes alliées en Provence, les terroristes sont aussi revenus à la charge cette nuit avec un bilan tout aussi lourd.

Adeline Atangana, Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top