Features

Boko Haram : L’armée tchadienne en question – Qui sont-ils ?

L-armee-tchadienne-fait-mouvement-vers-le-Cameroun-contre-Boko Haram

Comment les soldats tchadiens sont arrivés au Cameroun, qui ils sont, quel est leur apport, quelles sont leurs motivations. La liesse s’est emparée de la population de Kousséri samedi vers 17h30. Ils sont sortis bien nombreux pour accueillir le premier détachement de l’armée tchadienne qui entrait au Cameroun pour participer à la lutte contre Boko haram. Ils étaient « travaillés » par les télévisions et radios tchadiennes qui irradient la ville 24h sur 24h. Elles diffusent aussi bien dans les langues locales parlées sur les deux rives du Logone et rabâchent volontiers le discours officiel tchadien qui exalte la bravoure et l’intrépidité quasi chevaleresque des ses combattants.

Les habitants de tous âges sont venus accueillir comme des libérateurs les quelques 1500 tchadiens. Cette ferveur a arraché des sourires à ces redoutables guerriers des forces armées tchadiennes (Fant) et achevé de chavirer une foule très mal informée qui croit que la secte a pied au Cameroun et que le Cameroun a appelé . Or, les tchadiens actuellement stationnés à Maltam vont très vite se projeter en territoire nigérian, le travail de protection du Cameroun étant de notoriété internationale impeccablement fait. C’est donc pour une autre guerre qu’ils sont venus, celle que leur arrivée annonce.

Quatre généraux tchadiens accompagnaient ses troupes. Ils sont venus pour une mise en place. Ils ont promis selon nos sources de déployer dans un premier temps 2500 hommes soit deux régiments. 1000 autres tchadiens sont attendus. Un régiment blindés et un régiment d’infanterie. Ils ont prévus aussi une composante aérienne de six éléments dont deux hélicoptères et quatre avions. Cette composante devrait être basée à Ndjamena. La force de la coalition ne devrait pas se limiter qu’au Cameroun et au Tchad. Le quartier général de ladite coalition sera basé à Maroua. Un général camerounais va la commander. Il sera secondé par un officier tchadien.

Les modalités de déploiement seront alors dévoilées. Toutefois, on sait que le chef de l’Etat tchadien est en réalité l’homme orchestre de cette coalition, il veut cette guerre depuis longtemps. C’est le dirigeant de la sous région du bassin du lac Tchad qui a le plus tôt manifesté l’envie d’en découdre avec les terroristes de Boko haram. Le 30 avril 2012, lors du 14ème sommet de la Cblt à Ndjamena, il a officiellement proposé à ses pairs la mise sur pied d’une « force mixte dissuasive » pour lutter contre Boko haram. Il a affirmé que « l’heure est à l’action » et a indiqué que « son pays est disposé à renforcer cette force mixte en capacité humaine. Seulement, ses pairs de la Commission du bassin du lac Tchad (Cblt) avaient chacun sa propre préoccupation impérieuse et pour le Cameroun la lutte contre la piraterie dans le Golfe de guinée ne pouvait attendre.

Surtout qu’à cette époque Boko haram était un groupe de jeunes retranchés dans les confins des montagnes du nord est du Nigéria d’où ils perpétraient des attentats terroristes. C’était ennuyeux mais, ce n’était en proportion pas une urgence pour les pays de la Cblt en dehors du Nigéria. Mais, depuis le début de l’année 2014, la menace n’a cessé de croître. Elle a fait des actions de guérilla, des enlèvements, des attentats kamikazes. Pis, elle a mis en déroute des unités de l’armée nigériane s’emparant de camps militaires et contrôlant des vastes portions du territoire du Nigéria. Elle fait face à l’armée camerounaise et veut à tout pris s’installer dans ce pays sans doute pour en contrôler la frontière et faciliter son ravitaillement.
Mais, ce qui semble avoir décidé les chefs d’Etats Biya et Deby à unir leurs forces c’est la conquête sanglante de la ville de Baga, par les terroristes le 8 janvier 2015. Amnesty International parle de 2000 morts et de plusieurs villages rasés. Le Cnrs n’est pas en reste. La Communauté internationale les Usa en tête a dénoncé un crime contre l’humanité. Deby a enfin son prétexte dans cette indignation générale. Baga n’est pas loin de la frontière tchadienne. Il y a avait une base internationale qui devait abriter des forces de la Cblt que tous les autres pays avaient désertés à l’exception du Nigéria. Il veut la récupérer. Paul Biya veut se décharger du fardeau d’une guerre onéreuse. Ils sont d’accord pour reprendre Baga d’abord. Si leur homologue nigérian leur donne la permission de combattre sur son territoire. Ce n’est pas gagné d’avance mais, ils comptent lui forcer la main.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Guerre de Toyota

L’armée tchadienne s’est surtout distinguée, entre 1986 et 1987, lors du conflit qui l’oppose à la Libye. Avec un armement rudimentaire. En opposition aux puissants tanks de l’armée de Khadaffi elle innova en employant des véhicules plus agiles dans le sable du Tibesti. Ce conflit sanglant fut appelé « la guerre des Toyota ». Ce nom provient des pick-up Toyota utilisés par les tchadiens, comme le Toyota Hilux ou le Toyota Land Cruiser. Elle résulte en une lourde défaite de la Libye, qui, selon des sources américaines, a perdu un dixième de son armée et plus de 1,5 milliard de dollars américains d`équipement militaire. On notera que le Tchad bénéficia d`un entrainement intensif, d`un armement léger anti-char et d`un parapluie aérien prodigués par la France, ainsi que d`un renseignement satellitaire fourni par les Etats-Unis.
Les troupes tchadiennes composées à l’époque des Gourans le président d’alors étaient commandées par Idriss Deby l’actuel chef de l’Etat. Les combattants qui les composaient étaient des farouches guerriers ou « chiens de guerre qu’on a surnommés les « abeilles en pick-up », grâce à des tactiques en essaim et à des embuscades aussi dévastatrices que spectaculaires. Le 5 septembre 1987, les Tchadiens montent une attaque surprise contre la base aérienne libyenne de Maaten al-Sarra. Environ 1 000 soldats libyens sont tués, 300 autres capturés et plusieurs centaines sont contraints de s`enfuir dans le désert. Le Tchad affirme avoir détruit 32 aéronefs dont des MiG-21, MiG-23, Soukhoï Su-22 et des hélicoptères d`attaque Mil Mi-24. Leur succès largement diffusés a établi la réputation de l’armée tchadienne.

D’autres armées et des groupes rebelles comme Boko haram utilisent les tactiques de la « Toyota war ». Cette expérience lui sera utile lors de ses interventions aux Mali, Soudan et Centrafrique. Devenu chef de l’Etat à son tour Idriss Deby a remplacé les Gourans proches de son prédécesseur par ses frères les Zagawas. C’est de cette tribu des confins du désert que sont issus les principaux chefs des Fant. La discipline telle qu’on la conçoit habituellement dans les armées n’est pas la vertu de ces guerriers. Des observateurs persiflent que pour les occuper leur chef les envoient volontiers faire la guerre au loin.

En février 2008, une rébellion échoue aux portes de Ndjamena. Idriss Deby le président qui est sauvé par l’intervention de l’aviation française, rompt une promesse de consacrer une grande partie des revenus de la manne pétrolière et achète des armes notamment à l’Ukraine à l’Afrique du Sud et à la France. Il se procure ainsi de Mig 29 d’occasion modernisé, avec équipage et maintenanciers Ukrainiens et devient le seul pays de la sous région à avoir des avions supersoniques. Il a aussi des hélicoptères polyvalents et de transports obtenus dans les mêmes conditions. Mais, la force du Tchad ce sont ses blindés plus de 200 en 2013 dont 60 T55 modernisés.
Ces forteresses d’aciers ont par endroits des tôles de plus de 100mm d’épaisseur. «L`appui de la composante blindée tchadienne à nos forces favoriserait des actions offensives car les blindées sont des engins approprié pour le contrôle de l`espace dans les guerres et insurrections. L’arme blindée peut remplir des missions variées en adoptant des structures adaptées et en répondant à des principes d’emploi spécifiques. De par ses caractéristiques, elle reste l’une des armes les plus redoutables et destructives avec la combinaison des autres armes », apprécie un militaire camerounais.

Aziz Salatou

Populaires cette semaine

To Top