Features

Boko Haram: La situation sous contrôle à Fotokol

Guerre-militaires-soldat_camer_aufront_kolofata_boko_haram-forces-de-défense

Après avoir mis en déroute les assaillants de Boko Haram le week-end dernier, nos forces de défense maintiennent la ville dans le calme.

Trois jours après les violents affrontements entre les forces de défense du Cameroun et les membres de la secte Boko Haram, la petite localité du département du Logone-et-Chari, dans la région de l’Extrême-Nord baignait toujours dans le calme, d’après les autorités administratives locales jointes sur place. Après avoir enregistré une centaine de pertes, du fait de la violente riposte des forces de défense camerounaises, les assaillants de la secte Boko Haram semblaient n’être pas encore remises et se trouvaient toujours retranchés à quelques sept kilomètres à l’intérieur de la localité nigériane de Gambaru, où les tirs de mortiers des forces de défense camerounaises les y ont repoussés.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pourtant, d’après le communiqué du ministre de la Communication rendu public à cet effet dans notre édition d’hier, tout est parti de deux tirs d’obus du groupe terroriste Boko Haram sur la localité de Fotokol à partir de Gambaru en territoire nigérian. Aucune victime n’a été enregistrée du côté camerounais à la suite de cet acte d’agression.

En confirmant les lourdes pertes infligées aux assaillants lors de la son passage à Douala mardi où il présidait l’ouverture du 4e symposium des chefs d’états-majors des armées de l’air d’Afrique, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, a indiqué qu’il s’agissait là de la traduction dans les actes des instructions données aux forces de défense par le président de la République pour l’éradication complète des manifestations de la secte au Cameroun.

© Cameroon Tribune : Jean Francis BELIBI

 

Populaires cette semaine

To Top