Features

Boko Haram: La France s’engage a fournir plus de renseignements

Laurent-Fabius-Boko-Haram

Après avoir rencontré Idriss Déby et Paul Biya, Laurent Fabius a annoncé samedi depuis Yaoundé, que la France soutenait l`urgence d`une résolution onusienne pour combattre plus efficacement Boko Haram.

Cette dernière également pour financer cette force mixte multilatérale africaine de quelque 8 700 hommes, pourrait être proposée dès la fin du mois de février, afin de lancer les opérations de la force anti-Boko Haram dès le 1er avril a indiqué le diplomate français. Laurent Fabius a également annoncé l`idée d`une conférence des donateurs. « Outre l`aide que la France apporte (…), nous voulons qu`il y ait une conférence des donateurs qui permette d`alléger la charge des pays concernés et singulièrement, pour le Cameroun. »

L`envoyé au Tchad et au Cameroun de François Hollande annoncé à Niamey au Niger ce dimanche, a par ailleurs été interpelé par Déby et Biya sur les échanges de renseignements contre Boko Haram. Ils souhaitent tous deux que la France soit plus généreuse sur ce sujet. En réponse Fabius a indiqué que la France avait commencé à en fournir et qu`elle allait « augmenter » la fourniture de renseignements. Arrivé samedi à Yaoundé aux alentours de 17 h GMT, en provenance de N’Djamena au Tchad, après sa rencontre avec le numéro un camerounais, le responsable français s’est confié à la presse.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La France va renforcer sa collaboration et plus particulièrement la fourniture du renseignement, «en matière de renseignements, Il y a des éléments qui sont demandés par nos amis sur le terrain qui sont absolument indispensables, nous avons commencé de les fournir et nous allons augmenter notre fourniture de renseignements, c’est un point que nous avons traité ce matin avec le président Deby et cet après-midi avec le président Biya. Et en même temps, nous disposons des renseignements sur le terrain qui sont des renseignements tactiques qui nous viennent de la base pour remonter vers le sommet, il y avait quelques améliorations à opérer d’après ce que m’ont dit les officiers à opérer avons, et ma tournée ici va permettre d’effectuer ces améliorations qui sont nécessaires par ce que si vous voulez lutter efficacement contre Boko Haram, il faut pouvoir avoir le maximum d’informations sur ce qui se passe sur le terrain», a déclaré le ministre français », va indiquer Laurent Fabius.

La France va-t-il poursuivre, « n’a pas l`intention de s’engager directement dans le conflit contre Boko Haram ».

«La France aide les pays victimes des attaques terroristes, ces pays qui sont nos amis, mais nous n`avons pas l`intention de nous investir directement dans le conflit », va tout de même nuancer Laurent Fabius. Pour lui, les combattants de Boko Haram sont « des faux religieux et de vrais criminels ».

Koaci.com

Populaires cette semaine

To Top