Features

Boko-Haram: l’armée attaque un convoi de 100 véhicules

Mora-cameroon-BOKO-HARAM-coupeurs-de-routes-BIR

30 personnes, membres présumés de la secte islamiste Boko Haram, ont été interpellées à Nnemeyong dans le sud du pays, la semaine dernière par la police camerounaise. Dans le même temps, l’armée a stoppé cette nuit un convoi de 100 véhicules Boko Haram.

Boko-Haram: Extrême-Nord, l`armée attaque un convoi de 100 véhicules, au Sud la police interpelle 30 terroristes présumés Selon des informations recoupées par téléphone auprès d’une source sécuritaire, des suspects en provenance de Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua (Adamaoua, le Nord et l’Extrême-Nord, font partie du grand-Nord camerounais Ndlr), ont été interpellés au poste de contrôle routier de Nnemeyong, Sud du Pays (région d’origine du président Paul Biya Ndlr), par la police locale.

«Ils sont venus du grand-nord par train. A leur descente du train, ils ont proposé une forte somme d’argent à un cadre de la police pour les escorter de Yaoundé (Centre) à Ebolowa (Sud). Une voiture de police les escortait au moment de leur interpellation. Ce que les policiers et gendarmes en service au poste de contrôle, ont trouvé suspect » explique notre source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Sur instruction de Martin Mbarga Nguelé, le délégué général à la sûreté nationale, (Dgsn), les suspects ont été gardés à vue au commissariat de la ville d’Ebolowa, le chef-lieu de la région du Sud. Ils seront présentés aux autorités judiciaires cette semaine.

Explosion de mine

Une mine anti personnelle a explosé à Achigachia. Bilan provisoire, un militaire camerounais a trouvé la mort ce samedi à la suite de l’explosion de cette mine au passage du véhicule de l’armée, du côté d`Achigachia. Deux autres militaires ont également été gravement blessés.

Toujours à l’Extrême-nord, un convoi de Boko Haram d`une centaine de véhicules en provenance de Banki Search Banki (Nigeria) a été attaqué par l`armée camerounaise à Gambarou Search Gambarou (Nigeria) dans la nuit de dimanche à lundi, entre (20h-3h), le bilan reste attendu.

Armand Ougock, Yaoundé

Populaires cette semaine

To Top