Features

Boko Haram : de nombreuses écoles fermées à cause de la secte

boko-haram-kolofata-cameroun-gouvernement-Abubakar-Shekau

Plusieurs écoles et collèges sont toujours fermées dans la région de l’Extrême-nord, à cause de l’insécurité entretenue par la secte islamiste nigériane Boko Haram, dont les incursions répétées en territoire camerounais ont un réel impact sur les populations riveraines.

A un mois de la fin du premier trimestre, des responsables du ministère de l’Education de base (MINEDUB) et du ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) reconnaissent que ‘’les classes sont perturbées par l’insécurité liée aux activités de Boko Haram, puisque de nombreux établissements scolaires ne fonctionnent pas toujours ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Non seulement le personnel enseignant a abandonné leurs lieux d’affectation, mais les parents préfèrent envoyer leurs enfants dans les zones sécurisées, à défaut de les laisser à la maison, a-t-on appris.Un chef coutumier affirme que ‘’le village s’est vidé de ses habitants à cause de l’insécurité. Dans ces conditions, qui pouvait aller à l’école, pour être enseigné par qui ? ».

Les localités les plus touchées par cette situation sont celles frontalières avec le Nigeria, notamment les départements de Logone et Chari, de Mayo-Tsanaga et de Mayo-Louti dans l’Extrême-nord du Cameroun.D’après des témoignages concordants, plusieurs écoles abandonnées sont occupées, soit par des Camerounais ayant fui les ‘’zones de combat », soit par des réfugiés Nigérians dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Populaires cette semaine

To Top