Features

Boko Haram:21 présumés terroristes capturés dans le littoral

militaires_gp_Boko Haram

Trois des personnes ciblées à Nkongsamba ont réussi à s’enfuir au moment où les forces de défense et de sécurité s’apprêtaient à les cueillir.

Au moins 21 présumés terroristes de Boko Haram ont été capturés vendredi et samedi passé dans la région du Littoral. 11 d’entre eux ont été interceptés les 5 et 6 décembre 2014 à Nkongsamba. Une dizaine d’autres Boko Haram ont été  pris à Edéa le 6 décembre. Les suspects d’Edéa ont été arrêtés au poste de pesage nord de la « ville-lumière ». Ceux de Nkongsamba ont été interpellés à l’endroit appelé Jean 23 pour 7 d’entre eux et 4 plus tard ailleurs dans la ville. 3 des personnes recherchées se sont enfuies. Les personnes arrêtées à Edéa seraient arrivées au Cameroun par Idenau, dans la région du Sud-Ouest. Le trajet des Boko Haram de Nkongsamba n’est pas encore connu.

Police-braquage-boko-haram-Bertoua

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans un cas comme dans l’autre, l’on apprend que ce sont les populations qui ont facilité l’interpellation des présumés criminels. Ce serait un mouvement qui combat Boko Haram dans les parties insulaires comme Manoka et Cap Cameroun qui a donné l’alerte. A Edéa, les hommes à la peau claire ont été dénoncés par un chasseur et un conducteur de mototaxi. C’est le confort financier de ses clients qui l’a rendu méfiant. Ceux-ci lui donnaient chacun 10 000 francs pour le trajet qui les menait à leurs tentes installées dans la brousse de Ngalmoua. Ces tentes ont aussi inquiété le chasseur cité précédemment. Celui-ci ne s’est pas fait prier pour annoncer sa découverte au reste de cette localité du département du Moungo ainsi qu’au  préfet du coin. L’exploitation des suspects d’Edéa et Nkongsamba devrait permettre d’en savoir plus sur leurs intentions et motivations.

via Robert Ndonkou ]

Populaires cette semaine

To Top