Gossips

Bertoua : Un bébé de trois mois repêché des latrines

Nouveau-né-Nourisson-bébés-sécurité-infanticide-Acte-Naissance

Horreur au quartier Nyanganza, à Bertoua. Une jeune dame, Fadimatou, 25 ans, vendeuse de poisson au marché central de Bertoua, a jeté son bébé de trois mois, dans le W.C. Ce nourrisson a été repêché des toilettes, le 24 juin par des sapeurs-pompiers.

« On a été contraint d’agrandir le W.C, pour récupérer le corps de ce bébé. Ce n’était pas facile.

Mais la dame est rattrapée par la justice. Elle a été interpellée et déférée au parquet pour répondre de son acte. Ce sont les riverains qui ont fait cette découverte au petit matin du 24 juin. C’est d’abord une jeune fille qui a été intriguée par une présence humaine dans les profondeurs du W.C commun. Elle alerte alors le voisinage. Et puis tout le quartier s’est déporté vers le W.C pour identifier et tenter de récupérer le bébé, déjà étouffé par les odeurs pestilentielles. C’est finalement les éléments du corps des Sapeurs-pompiers, appelés en renfort, qui vont récupérer ce corps des toilettes. « On a été contraint d’agrandir le W.C, pour récupérer le corps de ce bébé. Ce n’était pas facile. Le nourrisson était déjà mort. C’est triste ! », explique un élément des sapeurs-pompiers qui a participé à l’opération.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Fadimatou, 25 ans, vendeuse de poisson au marché central de Bertoua

Et selon des témoignages, cet enfant aurait été tué avant d’être jeté dans cette fosse. Les sapeurs-pompiers ont d’ailleurs confié le corps du bébé au médecin légiste. La police, qui a également dépêché des hommes, ont ouvert une enquête sur cet acte ignoble. Les premières enquêtes ont conduit à l’arrestation de Fadimatou, née en 1989 à Maroua. Elle est d’ailleurs passée aux aveux complets. Selon ses premières déclarations, elle soutient avoir agi ainsi parce qu’elle dit être dépassée par les évènements : le père du bébé est porté disparu. Elle avoue ne pas avoir de moyens suffisants pour le nourrir. Et elle se défend d’avoir vécu des moments difficiles lors de sa grossesse. Mais, c’est à la justice qu’elle expliquera tout cela.

Pierre CHEMETE

Populaires cette semaine

To Top