Actu'Décalée

BEPC 2015 : Une candidate décède pendant les épreuves physiques

bangoua-épreuves-physiques-Bepc

La scène se passe mardi dernier, 21 avril 2015 à Bangoua dans le département du Ndé, à l’Ouest du Cameroun. Les élèves des différents établissements scolaires secondaires du groupement Bangoua se retrouvent dans la cour du lycée éponyme pour les épreuves physiques, comptant pour la session 2015 du brevet d’étude de fin du premier cycle (Bepc).

Tout se passe bien jusqu’aux environs de 16 heures. À cet instant en effet, après les épreuves de la matinée, les candidats doivent affronter en ce moment où, les rayons du soleil sont moins rudes, l’épreuve dite de «résistance», dernière de la journée. Une course de 400 mètres dédiées aux filles et 800 pour les garçons. La première série se passe sans anicroches. Mais la seconde va mettre la localité dans un branle-bas indescriptible. Au terme de celle-ci en effet, les membres du jury croient pouvoir souffler. Pourtant, le pire est en gestation. Ramatou Wandja, élève en classe de 3ème espagnole au lycée de Bangoua, finit l’épreuve essoufflée.

Jusque-là, personne ne pense à un drame qui se trame. Au fil des minutes cependant, l’état de cette jeune fille âgée de 16 ans ira de mal en pire. Craignant l’irréparable, certains camarades de la victime font appel à l’ambulance de l’hôpital protestant de Bangoua qui n’arrivera qu’après que Ramatou Wandja, ait passé l’arme à gauche. Aussi, pendant les moments de détresse de cette candidate, l’infirmière assermentée pour le suivi médical des candidats était déjà rentrée, apprennent nos sources.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Après le drame, une marée d’élèves s’est déversée à l’hôpital protestant de Bangoua, à l’effet de faire une monstration par tous les moyens leur courroux. Après avoir ameuté tout l’hôpital, les manifestants n’ont été ramenés à la raison à la raison que par un émissaire du Chef Bangoua. Celui-ci a invoqué la côté pacifique qui caractérise ce groupement, pour ramener le millier de jeunes mécontents et prêts à tout casser, à la raison.

Une enquête ouverte

Après cette tragédie, la Brigade de Bangoua a illico presto ouvert une enquête. Aux dernières nouvelles, Annie Bibol, l’infirmière supposée suivre ces candidats a été entendue. D’autres auditions étaient prévues ce mercredi 22 avril 2015, pour déterminer le degré de responsabilité de chaque maillon dans cette tragédie. Mais déjà, apprend-on, plusieurs réunions se sont tenues entretemps, pour éviter d’autres tragédies pendant ces épreuves physiques et sportives qui ne sont qu’à leur début. Outre le cas de décès, d’autres candidates, une dizaine, ont eu des malaises qui ont suscité l’intervention des professionnels de la santé.

Mikel Da silva

Populaires cette semaine

To Top