Features

Batimaide 2015: La qualité de l’Habitat au cœur des préoccupations

batimaide-l’Habitat

La quatrième édition de Batimaide, salon consacré à l’habitat s’est ouverte ce mercredi 15 avril 2015 à la Maison du parti à Bonanjo, Douala. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Marie Rose Dibong, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre du Développement Urbain et de l’Habitat (Minduh) en charge de l’Habitat.

Après avoir parcouru la dizaine de stands présents sur le site de l’évènement, la représentante du Gouvernement a d’abord salué les innovations présentées par les exposants avant de faire quelques recommandations pour améliorer la qualité de  l’habitat  au Cameroun.  « Nous sommes là pour l’habitat. Dans la construction, la chaine est très longue. Nous venons à des salons comme celui-ci pour savoir quelles sont les innovations, qu’est-ce qu’on a trouvé de mieux pour faciliter la tâche à ceux qui construisent et surtout, rendre la vie belle à ceux qui y habitent. Et je suis très édifiée parce que tous les stands nous ont apporté quelque chose  de bien pour nous même que pour le futur », a-t-elle indiqué. Elle appelle les acteurs concernés à se mobiliser pour révolutionner les habitudes dans le secteur de l’habitat au Cameroun.

« Il faut absolument que tout le monde s’implique, il faut que chacun des acteurs s’implique pour qu’on fasse ensemble quelque chose d’unique, un projet par exemple pilote où tous les intervenants sont impliqués. Mais aujourd’hui, chacun travaille dans son coin et du coup, on a l’impression qu’il manque quelque chose alors que tout est là. Il y a un problème de coordination. Chacun veut faire tout. Les camerounais savent tout faire, on est dans tous les métiers. Si on est architecte, on est architecte. Il y a des géomètres pour faire leur travail de géo urbaniste », a insisté la secrétaire d’Etat qui promet le soutien du Gouvernement.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon Gaston Nemadeu de l’équipe du Comité d’organisation, l’objectif de Batimaide est justement d’« aider les camerounais à mieux construire. Mieux construire, ça veut dire construire dans un environnement sain, dans un environnement convivial. Le domicile de quelqu’un fait partie de sa vie et il est important que ce domicile là lui permette d’avoir la qualité de vie qu’il se donne. Nous réunissons ici tous ceux qui ont une solution potentielle en termes de matériels à offrir, en termes de solution à offrir… pour que le bâtiment qu’il veut s’offrir puisse lui revenir le moins cher possible. Le moins cher ne veut pas dire quelque chose de mauvaise qualité. Il s’agit d’un matériel de qualité qui puisse lui permettre de construire à moindre coût », a-t-il confié. De plus, « le volet scientifique a été spécialement développé pour qu’au cours de ce salon, les thèmes puissent permettre qu’on arrive à une recommandation des pouvoirs publics sur ce qu’il faut faire déjà pour que les camerounais accèdent aux logements en grand nombre et surtout que le coût du logement soit abordable », a ajouté le comité d’organisation. L’évènement s’achève le 23 avril 2015.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top