Features

Barrages Mondial 2014: Itandje sauve le Cameroun

1381746770286

Grâce aux multiples arrêts du portier, Le Cameroun a tenu la Tunisie en échec 0-0 dimanche au stade de Radès, lors des barrage

 A Radès en Tunisie, les Aigles de Carthage et les Lions indomptables se sont séparés sur un nul ce dimanche 13 octobre (0-0). Malgré un pressing offensif de la Tunisie, les hommes de Ruud Krol n’ont pas réussi à faire la différence. Pourtant, les occasions ont été importantes et le Cameroun doit sont salut ce soir à un grand gardien. Le match retour sera un des plus importants à suivre pour la zone Afrique. D’un côté, il y avait une équipe qui se devait de se racheter après son élimination pour la phase finale de la CAN 2012 et 2013 : le Cameroun de Samuel Eto’o. De l’autre, une équipe qui doit sa qualification pour les barrages de ce Mondial 2014 grâce à une victoire sur tapis vert face au Cap-Vert.

Des Tunisiens remontés à bloc

Autant dire que l’enjeu était de taille pour ces deux sélections africaines. Et devant son public, à Radès, la Tunisie n’a pas tardé à se lancer dans la bataille dès les premières secondes du match. En un peu plus de vingt minutes, les Aigles de Carthage s’offrent à plusieurs reprises la possibilité d’ouvrir le score. En vain. Notamment à la 16e minute quand Wissem Ben Yahia frappe un ballon puissant qui passe au-dessus des cages de Charles Itandje.

Dix minutes auparavant, Houcine Ragued place une tête puissante au deuxième poteau, que Charles Itandje repousse à bout portant. À la 20e minute, c’est Yassine Chikhaoui qui arrive lancé et reprend un ballon de la tête. Supérieurs techniquement et tactiquement, les Tunisiens n’ont pourtant jamais trouvé l’ouverture devant la cage.

Les Aigles de Carthage, champions d’Afrique 2004 et qui comptent quatre participations en Coupe du monde (1978, 1994, 2002, 2006) jouent à fond leurs chances. Mais la première période est ponctuée par un 0-0.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

De retour sur le terrain, c’est encore la Tunisie qui se met en évidence. Sur un centre côté droit, Fakhreddine Ben Youssef arrive lancé et reprend la ballon de la tête. Sa tentative croisée s’écrase sur le poteau gauche d’Itandje (55e). Mais toujours pas d’ouverture de score. Les Tunisiens oscillent entre maladresse et manque de chance.

Charles Itandje, l’homme du match

Coté camerounais, c’est Jean II Makoun qui rate une des seules vraies occasions de la première mi-temps, après avoir été bien servi par Samuel Eto’o. A l’entrée de la surface, le joueur du Stade rennais frappe sans contrôle et son tir frôle le poteau gauche de Ben Cherifia.

Mais les Lions ont aussi manqué des occasions en or dont celle de Pierre Achille Webo qui aurait pu changer le visage de cette rencontre. Sur un ballon relâché par Ben Cherifia, le portier de l’Espérance de Tunis, Webo, hésite entre la tête et le pied. Sa reprise de la cuisse file à gauche du but (68e). Webo, 31 ans, qui évolue en Turquie à Fenerbahçe passe totalement à côté de son sujet.

Aujourd’hui, avec un gardien de qualité, le Cameroun a plus que sauvé les meubles. Très sollicité, l’ancien portier de Lens a fait des miracles face aux assauts tunisiens. Charles Itandje restera certainement comme l’homme le plus important de cette rencontre.

Samuel Eto’o qui était bien présent, s’est lui beaucoup démené sur le front de l’attaque des Lions Indomptables. Mais le capitaine, très actif sur les ailes, n’a pu cependant se procurer d’occasion franche.

Mais ce match nul est à l’avantage des Camerounais qui recevront le 17 novembre à Yaoundé. Même si tout est possible pour les deux équipes. Le suspens reste entier pour les coéquipiers d’Eto’o, qui visent une septième participation en Coupe du monde.

Populaires cette semaine

To Top