Features

Barrage de Memve’ele: La Présidence de la République enquête sur les rétrocommissions

Barrage_de_Memve’ele_Palais_Etoudi_Présidence_Cameroun

L’information fait à la une du quotidien Le Jour édition du 24 août 2016. La Présidence de la République du Cameroun conduit une enquête sur les rétrocommissions du projet du barrage hydroélectrique de Memve’ele, situé dans la Région de l’Est. Selon des sources, Paul Biya veut connaître dans les moindres détails le processus d’attribution de ce marché qui aurait des ramifications jusqu’au Gabon.

Il faut dire que cette information en réalité avait déjà été rendue publique par Mediapart le site d’informations français, le 23 juin dernier. Celui-ci faisait des révélations selon lesquelles un nouveau scandale implique une firme chinoise du BTP spécialisée dans la construction de routes et de barrages hydroélectriques, soupçonnée d’avoir versé de substantielles commissions en échange de l’attribution de marchés publics au Gabon, au Cameroun et au Congo. Le site tenu par Edwy Plenel affirmait que Franck Ping, le fil aîné de Jean Ping, l’ancien président de la commission de l’Union Africaine, aujourd’hui candidat à la présidentielle gabonaise, serait le principal bénéficiaire.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Chaque fois que cette entreprise a gagné un marché, un membre du clan Bongo ou du clan Ping a obtenu des rétrocommissions à travers une société offshore basée à Hong Kong, Sift Hong Kong Limited et son compte ouvert à la Banque HSBC très impliquée dans l’affaire des Panama Papers», a écrit Mediapart.

Pour en savoir un peu plus sur le pan de cette affaire qui concerne le Cameroun, s’étant rapproché de la Présidence de la République, là-bas, une source du quotidien déclare que «ce qui est sûr, c’est que beaucoup d’argent a circulé et ceux qui sont impliqués devront répondre de leurs actes».

Liliane J. NDANGUE

Populaires cette semaine

To Top