Features

Barrage de Lom-Pangar:La mise en eau provisoire en Septembre

Eneo-cameroun-réalisation-Barrage-de-Lom-Pangar-eau

La sérénité et la concentration des ouvriers sont de mise sur le chantier de construction du barrage de retenue d’eau de Lom-Pangar, l’un des gigantesques ouvrages, jamais réalisés dans notre pays. Au terme de sa visite de travail effectuée sur les divers chantiers, le ministre de l’Eau et de l’Energie annonce que la mise en eau provisoire de ce barrage sera effective à partir du mois de septembre 2014.

Soit, un mois seulement de décalage, par rapport aux prévisions initiales de juillet 2014, fixées bien avant le démarrage des travaux et la cérémonie de pose de la première pierre, effectuée en août 2012 par le chef de l’Etat, Paul Biya. « Nous avons visité tous les chantiers du barrage.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les travaux avancent normalement partout sur le site. Nous félicitons la direction générale de Electricity Development Corporation (EDC) et toutes les équipes déployées sur les chantiers. Malgré les aléas géologiques, nous constatons que les délais seront respectés: la mise en eau provisoire de l’ouvrage sera effective à partir de septembre 2014», a expliqué, en substance, Basile Atangana Kouna. En compagnie du gouverneur de la région de l’Est, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, du directeur général de EDC, Théodore Nsangou et de leurs principaux collaborateurs respectifs.L’autre nouvelle qui concerne directement les populations de l’Est, région qui abrite cet ouvrage, est l’usine de pied d’une capacité de production de 30 mégawatts, devant permettre de desservir plus de 150 localités de la région.
Pour ce volet, le Minee confirme que les délais seront aussi respectés et que les travaux de réalisation de cet important aspect du gigantesque projet seront bouclés, selon le calendrier élaboré. «L’usine de pied sera opérationnelle en 2018», a précisé Basile Atangana Kouna. Et selon des indiscrétions puisées à bonne source, la Banque africaine de développement (BAD) qui fait partie du consortium de bailleurs de fonds de ce barrage (AFD, Banque mondiale, BÉI, BDEAC…) va augmenter le nombre de villages et villes bénéficiaires de cette usine de pied, en concédant des moyens conséquents supplémentaires à cet effet.En outre, le Minee qui n’est plus venu à Lom-Pangar depuis le mois d’août 2012, a effectué le tour de divers chantiers, pour apprécier l’état d’avancement des travaux: la carrière de Mbimbawara, les deux concasseurs, la digue de col réalisée à plus de 90%, les rives gauche et droite de l’axe central du barrage.
Le taux global de réalisation des travaux, selon des ingénieurs, est estimé à 50 %. Lors de sa visite de travail sur le site, le 16 mai 2014, le directeur général de EDC, Théodore Nsangou, avait confirmé ce taux de réalisation et précisé à l’attention des hommes de médias qu’il n’y avait pas de problème de financement de ce barrage, puisque les bailleurs de fonds, en visite sur les chantiers au mois d’avril, avaient déjà exprimé leur satisfecit sur l’état d’avancement des travaux.

Olivier LAMISSA KAIKAI | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top