Economie

Banque camerounaise des PME: les premiers crédits seront accordés en novembre 2015

Effort-de-guerre-billet-Trésorerie-générale-banque-

Doté d’un capital de 10 milliards de Francs Cfa, la banque qui a ouvert ses portes depuis le 20 juillet 2015 devrait faciliter le financement des Petites et Moyennes Entreprises Camerounaises qui généralement font face à de sérieux problèmes de trésorerie.

Les promoteurs des Petites et Moyennes Entreprises et porteurs de projets pourront se rapprocher de la Banque Camerounaise des Petites et Moyennes Entreprises en abrégée BC-PME dès le mois de novembre 2015 pour solliciter des financements. L’annonce a été faite par Olivier Djaga, le chef de l’agence BC-PME de Douala, en marge d’une rencontre de la plateforme d’échange sur la structuration et le financement des PME, organisée par la Camerounaise des PME, une organisation patronale, ce mercredi 07 octobre 2015 à Douala. «Le promoteur qui veut bénéficier d’un financement de notre banque vient nous soumettre son projet, on va étudier et c’est sur la base de cette étude qu’on pourra donner notre décision de crédit. Donc, tout dépend déjà du projet qui est présenté à notre niveau et puis, à la suite de cette étude, nous pouvons donner une décision favorable ou défavorable de crédit.» A indiqué  le patron de la BC-PME à Douala.

A l’en croire, la banque analysera principalement la capacité du projet soumis à générer des revenus pour rembourser le crédit sollicité. Elle étudiera aussi le profil du client pour «voir quels sont les éléments qui peuvent renforcer le remboursement du prêt qu’on accorde au porteur de projet», ajoute notre interlocuteur. La BC-PME entend appliquer un taux d’intérêt maximum de 11% l’an. C’est la meilleure offre sur le marché, selon les responsables de cette structure, comparativement aux 12 à 13% généralement consentis aux PME au Cameroun.

Environnement judiciaire

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La mise en place de cette structure bancaire dotée d’un capital de 10 milliards de Francs Cfa suscite beaucoup d’espoir chez les petits entrepreneurs camerounais dont la principale difficulté réside généralement au niveau du financement de leurs activités. «La création de la banque des PME était d’une nécessité impérative. Actuellement, les PME ont besoin d’accompagnement, de financement et aussi d’un certain suivi afin de capitaliser le développement de leurs activités. Elle (la BC-PME, ndlr) est intéressante par des conseils qu’elle peut divulguer aux clients et même par les crédits octroyés aux différents clients», se satisfait le Pr Oubarazack, promoteur de PME. Pour Anselme Kemva, président exécutif de la Camerounaise des PME (C-PME), les entrepreneurs camerounais doivent saisir les opportunités qu’offrent cette banque de même que d’autres structures d’accompagnement des PME mises en place par l’Etat, telles que l’Agence de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, pour davantage se structurer et se financer.

Mais cet optimisme n’est pas partagé par tous. Simo R., chef d’entreprise n’apprécie particulièrement pas le fait que la gestion de la Banque Camerounaise des Petites et Moyennes Entreprises soit confiée à des fonctionnaires. L’autre vrai problème des PME camerounaises, c’est selon lui l’environnement judiciaire. «C’est là où le bas blesse. A partir du moment où la justice est à tête chercheuse, où c’est le plus offrant qui gagne, ça remet tout en cause. On a beau donner de l’argent, mettre en place toutes les structures d’accompagnement des PME, sans une justice sérieuse, on ne peut pas s’en sortir. C’est là le nœud du problème. Si on arrange ce  problème, le Cameroun va démarrer avant 2035 comme monsieur Biya le dit. Même dans deux ans, on peut décoller si on met en place un bon environnement judiciaire au Cameroun.» Assure-t-il.

La Banque Camerounaise des Petites et Moyennes Entreprises, BC-PME, a officiellement ouvert ses portes le 20 juillet 2015 à Yaoundé. L’agence de la ville de Douala quant à elle, est opérationnelle depuis le 03 août 2015. Son ouverture a été la consécration d’une promesse faite par le Chef de l’Etat Paul Biya en janvier 2011, lors du comice agro-pastoral d’Ebolowa.

Wiliam TCHANGO

Populaires cette semaine

To Top