Features

Faits divers : Bandjoun : Assassinée par sa voisine

Bandjoun-prison-enfant -police-arrete-brigangs-voleur-Express-union-N’Djamena

Pour une dispute, une femme poignarde sa rivale. Présumée assassin, Valérie Makueté est actuellement gardée à vue à la Pj de Bafoussam. Cette femme d’une quarantaine d’années, a mortellement poignardée sa voisine Olive Mireille Kengne. L’incident est survenu samedi 26 septembre 2015, à la suite d’une longue dispute entre les deux femmes. Les échanges houleux selon les témoins, ont déclenché lorsque Valérie Makueté la présumée bourreau, a constaté que les casques écouteurs qu’elle avait acheté pour sa fille adoptive, se retrouvaient entre les mains du frère ainé de Kengne Mireille. Sa désapprobation a été violente.

Sa voisine Olive Mireille Kengne, n’a pas supporté d’écouter qu’on profère des mots peu désagréables à l’endroit de son frère aîné. Les échanges verbaux, se sont transformés en insultes et en échanges de coups de poings entre les deux femmes. C’est au cours de cette bagarre que Valérie Makueté qui faisait la vaisselle, a tiré un couteau du tas d’assiettes qu’elle avait à sa portée, pour l’implanter entre les deux seins de sa victime. Conduite d’urgence à l’hôpital, Olive Mireille Kengne (25ans), y est arrivée morte. Son corps a été conduit à la morgue de l’hôpital de Dja Bandjoun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Julienne Djuimadjoun la mère de la victime est inconsolable. En pleurant, elle ne cesse de présenter ce bébé de trois semaines que sa fille qui vient d’être assassinée, laisse au monde. «Elle venait de mettre son enfant au monde, et venait de Douala, pour être bercée en famille » nous relate Sabine Kengne la soeur cadette de la victime, qui a assisté à toute la scène. Selon certaines indiscrétions, l’inimitié entre les deux femmes qui habitent des maisons voisines depuis une dizaine d’années, n’est pas récente. Le bourreau, accusait sa victime de sortir avec son copain, au point de faire un enfant avec ce dernier, pendant qu’avec elle il refusait de procréer.

Valérie Makueté a été conduite au commissariat de Bandjoun, pour l’extraire de la foule qui voulait en découdre avec elle. C’est de là, qu’elle a été exfiltrée vers la délégation régionale de la police judiciaire de Bafoussam, où elle attend son jugement.

Honoré Feukouo

Populaires cette semaine

To Top