Mboa'Actu

BANDA KANI : «Quand on parle des Francs-maçons dans les pays africains, c’est une horreur à cause de nos élites»

Banda-Kani-Francs-maçons

On sait que vous n’êtes pas Franc-maçon. Pourtant, vous parlez régulièrement d’eux. Qu’est ce qu’ils représentent pour vous ?

Nos pays, le Cameroun en particulier et les pays du pré carré, même les pays africains, toute proportion gardée, sont sous la coupe du phénomène qu’on appelle Franc-maçonnerie. Vous savez que les Francs-maçons ont colonisé les hauts sommets de notre société. Ils se confondent avec le pouvoir économique, politique et même religieux dans une certaine mesure. Ce qui fait donc que réussite semble se confondre dans nos contrées, avec l’appartenance à ces réseaux-là. Franc-maçon est synonyme de puissance, de possession des clés qui ouvrent des portes. Ça fait donc qu’il y a une perception plus ou moins fantasmagorique de la puissance réelle de la Franc-maçonnerie. Ça fait donc que quand ils se réunissent quelque part, ça soulève des vagues, ça attire l’attention, surtout dans un contexte où la crise multifonctionnelle que traversent nos pays les met au-devant de la scène en tant que responsable de cette situation.

Ailleurs, on sait que les Francs-maçons sont réputés comme de grands bâtisseurs. Ils développent leurs pays et les mets aux standards internationaux. Prenons le cas par exemple des Etats-Unis d’Amérique, de la France, de l’Angleterre, et j’en passe. Mais chez nous en Afrique, plus précisément dans les pays francophones, les Francs-maçons sèment plutôt la zizanie. Qu’est ce qui peut bien justifier cet état de chose ?

La légende maçonnique tend souvent à mettre en avant, l’Amérique, la France, l’Angleterre, comme étant des modèles de réussite des Francs-maçons. Mais ça, c’est pour tromper les ignorants. La parole de Dieu nous dit que l’arbre sera jugé par ses fruits. Quand vous voyez les Etats-Unis aujourd’hui, la France et l’Angleterre, ce sont des modèles de réussite? Pas du tout. Vous savez que quand un arbre est encore au niveau de sa semence, qu’il n’est pas encore grand, on ne mesure pas encore le type de fruits qu’il va produire. C’est dans sa maturité qu’il produit ses véritables fruits. Hors aujourd’hui, les véritables fruits de ces arbres là qu’on appelle France, Angleterre, Etats-Unis, sont mûrs, tout le monde voit. Qui dans le monde aujourd’hui, saint d’esprit, peu prendre ces pays pour référence? Personne ! Pour dire que si on prend ces pays pour référence, il y a des erreurs. Mais je comprends votre question. Vous êtes en train de convoquer la dimension historique. Ces pays pendant très longtemps se sont présentés à nous, et nous ont été présentés par nos élites, comme des modèles de réussite. Le standard du bien était le standard étatsunien, français, anglais. Nous avons grandi dans cette situation-là. On nous a construits dans la dépendance, dans la soumission, dans la vénération de ces modèles – là.

C’est pour cela que votre question a un sens. Pour revenir donc à nos élites, mais c’est grave ! Même le peu d’œuvres historiques que les Francs-maçons ont fait dans ces pays-là, eux, ils n’ont rien fait chez nous. Ce qui les caractérise chez nous, c’est la destruction, c’est le mal, c’est la méchanceté érigée en valeur suprême, en norme existentielle. Quand vous regardez nos élites qui appartiennent à la Franc-maçonnerie, quand vous regardez leur comportement social, leur comportement politique, économique, ça manifeste une putréfaction spirituelle à faire pleurer un arbre. La situation est grave. On se demande bien qu’est ce qu’ils font dans ces structures ? Quand on les regarde, quand on voit leurs fruits, on ne peut que couper l’arbre. Quand on parle des Francs-maçons dans les pays africains, c’est une horreur à cause de ce que nous montrent ces élites qui appartiennent à ces milieux et qui s’en vantent d’ailleurs. Donc chez nous, le bilan des Francs-maçons, pour rester fidèles à ce que j’ai dit plus haut, est extrêmement négatif.

Ne pensez-vous pas que ce sont nos élites qui incarnent plutôt le visage réel de la Franc-maçonnerie ?

Ils incarnent effectivement le visage réel. Je vous ai dit que les fruits de l’arbre ont mûri dans les pays que vous avez cité : la France, les Etats-Unis, l’Angleterre, qui sont les fils ainés de la Franc-maçon. Lorsque des sociétés vous disent que l’homosexualité, la zoophilie, la pédophilie, le lesbianisme, la transsexualité, sont des valeurs de vie, on voit bien là, la nature du fruit que cet arbre a produit. Quand ils pratiquent le pouvoir tel qu’ils le pratiquent, ils estiment qu’ils ont réussi. Pour eux, réussir, c’est écraser le prochain, c’est voler l’argent du pays et mettre à l’étranger, c’est promouvoir l’ancienneté, l’homosexualité. Transformer ça en pratique d’Etat, accumuler plein d’argent au détriment du pays, ça s’appelle la corruption, le vol… C’est pratiquer la violence à l’état brut. Toutes ces choses-là, ils les pratiquent impunément, ça ne les gêne pas. Pour eux, ce sont des critères de réussite. On a donc raison de dire qu’on a là le visage réel de la Franc-maçonnerie.

Parlant justement du visage réel de cette organisation. Vous semblez connaître beaucoup de choses alors que vous n’y appartenez pas. Qu’est-ce que vous en savez au juste de la Franc-maçonnerie ?

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

N’étant pas membre, je n’en connais pas de l’intérieur. Mais je lis de gauche à droite beaucoup de choses sur eux. Je sais par exemple que c’est une organisation secrète. Ils ont une philosophie ésotérique de la vie. Et à l’intérieur, on pratique la formation initiatique. C’est-à-dire que vous gravissez les échelons à travers des initiations. Il y a une série d’initiations à accomplir. Ils font de vous l’adepte parfait. Voilà ce que je peux dire. Je n’y suis pas, donc je ne connais pas les arcanes. Mais une fois de plus la parole de Dieu nous dit ceci : un arbre, on ne le reconnait qu’à ses fruits.

Donc les fruits manifestent l’intérieur. Ce qui est caché est manifesté par le fruit. La semence interne de l’arbre est manifestée par les fruits. C’est à travers leurs œuvres que nous pouvons qualifier la Franc-maçonnerie. C’est une organisation, de mon point de vue, quand on regarde le comportement de ses membres, ne pratique pas le bien. La Franc-maçonnerie n’est pas un truc étranger à l’Afrique, contrairement à ce que les gens pensent. Ça plonge ses racines dans l’Afrique profonde depuis l’Egypte pharaonique où les rites initiatiques récapitulaient la vie, l’univers visible et invisible dans toute sa puissance et conféraient à celui qui pratique ces rites – là, dans la stricte mesure, de devenir lui-même dieu entre guillemets, de devenir puissant et de faire des choses qui ne sont pas faisables par le commun des mortels.

Mais vous n’allez quand même pas ignorer leur puissance, dans la mesure où ils contrôlent quasiment toute la terre et peuvent même décider du sort d’un continent, d’un pays où des populations de la planète bleue…

En fait, ce sont des illusions. C’est vanité. La parole de Dieu explique cela très clairement. Une chose est d’avoir la puissance. L’autre est d’avoir le mandat et d’avoir le caractère. Alors, il y a ceux qui cherchent la puissance, et vont l’acquérir sans le mandat, sans le caractère. Ceux-là sont un danger pour le monde. Vous voyez qu’ils dominent, mais en détruisant le monde, en détruisant les êtres humains, en animalisant l’être humain. Leurs pratiques nous conduisent même vers l’extermination de l’être humain ou même de l’espèce humaine. Quand on veut généraliser l’homosexualité, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la reproduction de l’être humain, de façon continue, veut être arrêtée pour être remplacée par un nouveau type d’homme que toi et moi ne connaissons pas la nature. On vous parle des bébés OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

C’est-à-dire un enfant parfait, sans défaut, dont on a transformé le socle génétique. Et on pourra le reproduire en série de façon industrielle. Leur science nous dit aujourd’hui que vous et moi, nous sommes désormais inutiles par rapport à leurs intérêts à eux. Vous voyez là que c’est la puissance, entre guillemets, qui les a rendus fous et les mène à la perdition. La connaissance ne s’acquiert pas par initiation. Elle s’acquiert parce qu’on imite le vrai Dieu tel qu’il s’est révélé dans les Saintes Ecritures et dans la vie naturelle telle que nous l’observons. On essaie de l’imiter parce que c’est un Dieu exclusif du bien. Avec ce Dieu, on mange ensemble, on partage, on ne prend pas ce qui est à autrui en le tuant. Hors la puissance des Francs-maçons consiste à fabriquer des bombes sur bombes, on fabrique des épidémies, des pandémies pour détruire l’être humain, et on vient soigner entre guillemets. On allume le feu partout dans le monde et on vient jouer aux sapeurs-pompiers. Cette recherche effrénée de la puissance les a menés tout droit à la perdition.

Dans chacune de vos interventions, vous invoquez le nom de Dieu et des Saintes Ecritures. Et vous dites que c’est la meilleure position à prendre. Pourtant, dans un documentaire sur les Francs-maçons diffusé l’année dernière sur une chaîne de télévision panafricaine, on a constaté que les Francs-maçons se recrutent dans tous les secteurs religieux. Notamment dans les églises catholiques, protestantes, dans les mosquées, et bien d’autres. Cela veut-il dire qu’ils sont en parfaite communion avec Dieu ?

Ne vous fiez pas à ces références si vous voulez comprendre Dieu. Ne vous fiez pas aux dénominations du genre Catholique, Musulman, Protestant, ce sont des religions, hors Dieu n’est pas dans une religion. Dieu se révèle à vous parce que vous êtes faits à son image et à sa ressemblance.

Dieu se révèle à vous à travers votre nature intérieure. L’être humain, quand il nait, il a déjà en lui la substance de ce qu’il sera. Il manifeste les caractères humains s’il grandit normalement. La référence, ce n’est pas ces dénominations. Il y a pleins d’autorités religieuses qui sont Francs-maçons, j’en connais plusieurs. Mais ce n’est pas une raison pour justifier cette organisation. La question est simple : à quoi ressemblent leurs œuvres ?

Ils ont accumulé tellement de moyens qu’ils forment des pasteurs, des imams, ils créent toutes ces choses-là où ils les intronisent. Mais ces gens – là sont leurs missionnaires à eux. Les hommes, à un moment donné, cherchent des repaires et tombent sur ces missionnaires. Les africains qui y sont entrés, peuvent y être entrés pour plusieurs raisons: certains y sont entrés par ignorance. Ils ne savaient pas. Ils croyaient que c’était la voie du salut. Mais d’autres y sont entrés pour rechercher le pouvoir. Il y a une dernière génération qui y entrent aujourd’hui parce qu’ils recherchent de façon effrénée, l’argent, le pouvoir et le succès. Cette dernière génération est très dangereuse.


Propos Recueillis Par Didier Ndengue

Populaires cette semaine

To Top