Features

Autoroute Douala-Yaoundé: Le taux d’avancement des travaux est de 16,5%

chantier-routes-en-terre-autoroute-infrastructures

Emmanuel Nganou Djoumessi ministre des travaux publics se dit satisfait de l’état d’avancement des travaux de l’autoroute Douala-Yaoundé. En visite sur le chantier de construction de l’autoroute Douala-Yaoundé, le 27 janvier 2016, Emmanuel Nganou Djoumessi ministre des travaux publics, se réjouit plutôt de l’avancée des travaux. « Je suis d’autant plus satisfait que je note que ces travaux se font avec la détermination de l’entreprise et des missions de contrôle », déclare le ministre des travaux publics. Les experts indiquent que les travaux rendus déjà à leur seizième mois d’exécution, affichent actuellement un taux d’avancement de 16,5%.

Pour les experts sans le problème des populations riveraines qui a impacté négativement sur la progression des travaux, le chantier connaîtrait un taux d’avancement largement au-dessus de celui actuel. Car entre le kilomètre dix et le kilomètre sept, le problème des indemnisations des populations est toujours à l’ordre du jour. Cette visite du ministre des travaux leur permet donc de porter une fois de plus devant lui, leur doléance.  Au cours de l’entrevue, il va s’agir pour le ministre de rassurer la population sur la résolution prochaine de leur problème d’indemnisation. « Elles ont posé des problèmes absolument pertinents. Je suis également heureux de leur annoncer que le Chef de l’Etat a accédé à leur demande. Les biens qui ont été évalués, ceux-là qui sont pris en compte par notre réglementation, et ceux-là qui ne sont pas encore pris en compte, seront indemnisés », affirme Emmanuel Nganou Djoumessi. C’est quand même un peu plus de 345 milliards de francs cfa à investir.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La China first engineering company, l’entreprise en charge de travaux de l’avis du ministre les exécute bien. Toutefois le problème du suivi doit prendre « un coup de renfort ». « J’ai institué pour que les délais soient respectés une rencontre hebdomadaire de suivi qui sera animé par le chef des services du marché. Les fonctions du chef des services du marché étant exercé par le directeur général des travaux d’infrastructures du ministère des travaux publics », déclare Emmanuel Nganou Djoumessi.

Le premier champ de bataille et défi à relever par la commission sera parvenir à convaincre à tout prix les populations riveraines. Celles-ci qui avaient bâti des barricardes sur le site de construction de l’autoroute Douala-Yaoundé. Les populations aujourd’hui plus décidées que jamais demandent les indemnisations immédiates ou rien.

Liliane J. Ndangue

Populaires cette semaine

To Top