Features

Autoroute Douala – Yaoundé : les contours généraux de l’ouvrage

Tronçon-Autoroute - Yaoundé-Nsimalen

Une récente réunion de l’équipe de coordination de l’autoroute en construction qui reliera Yaoundé à Douala a précisé les contours généraux de l’ouvrage, selon des sources au ministère des Travaux publics (Mintp). La réunion qui a validé l’avant-projet détaillé du projet a ainsi établi que « le profil définitif de l’autoroute sera de deux fois trois voies de 3,75 m chacune et une largeur de la plate-forme de 33,5 mètres », indique le site Internet du ministère.

Des explications supplémentaires des services en charge des investissements routiers permettent de comprendre qu’il s’agira de construire deux voies et préserver, au milieu de l’autoroute et dans les deux sens (aller-retour), une bande qui accueillera la troisième voie sur chaque côté. « Nous devons tenir compte de l’évolution de la fréquentation de cette route. Lorsque le trafic aura augmenté, ce sera possible d’élargir l’autoroute à partir de l’intérieur même de l’infrastructure », indique notre source.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce nouveau profil modifie sensiblement l’allure de l’infrastructure telle que présentée jusqu’alors. « Il était question au départ de construire une autoroute de deux fois deux voies, larges de 3,5 m chacune, [suivant les] normes chinoises qui prévoient une vitesse de référence de 100 km/heure. Mais, l’Etat du Cameroun a souhaité modifier ce tracé », lit-on encore sur www.mintp.cm.

Mutatis mutandis, le projet avance donc. L’accord sur les normes, sujet de discussion entre le constructeur China First Highway Engineering Company Limited et le maître d’ouvrage camerounais, étant réalisé, l’autoroute devra ressembler à ce qui se fait en la matière en France et en Europe. La norme française (proche de celle de l’Union européenne) a effectivement et finalement été retenue. Sur le terrain, après les indemnisations des occupants des premiers kilomètres du tracé, les travaux de déforestation se sont poursuivis. Ceux liés au décapage de la « terre végétale » (inutilisable dans un tel chantier selon un expert du Mintp), leur ont succédé.

Cameroun Tribune

Populaires cette semaine

To Top