Features

Aurélien Chedjou, un joueur habitué à marquer contre son camp

Aurélien-Chedjou

Le défenseur des Lions indomptables du Cameroun a inscrit ce lundi le  deuxième  but de l’équipe adverse lors du match amical Thaïlande-Cameroun. Quand donc le sort cessera-t-il de s’acharner sur le malheureux Aurélien Chedjou Fongang ? Le polyvalent défenseur des Lions indomptables doit aussi se poser la même question. Il a encore marqué un but contre son camp lundi en équipe nationale.

A la 31ème minute, il a été contraint par les Thaïlandais de détourner un ballon dans les filets de sa propre équipe, signant ainsi le deuxième but des adversaires des Lions indomptables du Cameroun dans ce match amical. Même si la victoire finale des siens (3-2) le sauve, l’on se doit d’observer que ce joueur est victime d’une tenace et inexplicable malchance.

Il a déjà inscrit des buts aussi bien en club qu’en sélection. Son dernier et premier but «contre son camp» en  équipe nationale date de la Coupe d’Afrique des nations 2010 organisée par l’Angola. L’ « accident » survient lors du match de la 3ème journée de la poule D Cameroun-Tunisie. A la 63ème minute, le Tunisien Chaouki Ben Saada  joue pour Chemiti, mais Chedjou tente d’intercepter le ballon de la tête. Malheureusement, le cuir se retrouve dans les buts du gardien de buts des Lions indomptables du Cameroun, Idriss Carlos Kameni. Le score final est cependant favorable pour les Lions qui, revenus à 2-2, se qualifient pour les quarts de finale.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Lorsqu’il évoluait en France, le joueur de Galatasaray (Turquie) avait signé deux « auto-goal ». D’abord le 27 janvier 2013 lors de la rencontre de championnat opposant le Paris Saint-Germain à son club d’alors, Lille. Un ballon mal repoussé par son gardien avait rebondi sur sa poitrine et fini sa course au fond des filets de son équipe. Près d’un mois plus tard, le 26 février, il inscrivait le but qui allait éliminer son club, opposé à Saint-Etienne, de la Coupe de France. L’ex apprenti de la Kadji sport academy avait accusé le coup. Il se disait « malheureux » après la partie. Deux ans après, la malchance n’a pas lâché le bel athlète d’une semelle.

Robert Ndonko

Populaires cette semaine

To Top