Actu'Décalée

Au Honduras, des employées obligées de porter des couches au travail

couche_culotte1

Des ouvrières de l’entreprise Lear, aux Honduras, ont affirmé avoir été obligées de portes des couches au travail afin de ne pas perdre de temps en allant aux toilettes. Une information rapportée par le quotidien Hondurio.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

 Le temps c’est de l’argent. Une société hondurienne de capital américano-coréen, spécialisée dans la fabrication de câbles électriques, aurait fait porter à ses employés des couches pour faire leurs besoins (article en espagnol), rapporte le quotidien Hondurio. Le secrétaire général de la Central General de Trabajadores (CGT), Daniel Durón, a affirmé avoir recueilli le témoignage de plusieurs employés « principalement des femmes ».
Selon lui, cette décision aurait été prise pour que les ouvriers « s’urinent dessus pour ne pas aller aux sanitaires » et donc rester en permanence à leur poste de travail. De plus ce n’est pas l’entreprise qui fournit les couches à ses ouvriers, les témoignages révèlent que ces derniers doivent être « prêts à travailler dès leur arrivée », affirme-t-il au quotidien.

Le syndicaliste a également confirmé qu’une délégation américaine devrait venir jeudi prochain pour rencontrer l’employeur, ainsi que le ministre du travail. L’occasion pour lui « de parler au Président de la République pour qu’il nous aide à intervenir à ce sujet ». Une dénonciation connue depuis plusieurs mois, selon le secrétaire général, mais qui a seulement permis une médiation avec un organisme des droits du travail afin de revenir sur cette décision. L’entreprise, elle, n’a pas encore répondu.

 

Populaires cette semaine

To Top