Features

Atteinte à la fortune publique : les ambassadeurs impliqués ?

France-ambassadeurs-ambassade-cameroun-washington-Samuel-Eto’o

Hormis Jérôme Mendouga, ancien ambassadeur du Cameroun aux USA décédé en prison, d’autres représentants du Cameroun à l’étranger sont soupçonnés de crimes économiques.

Les plénipotentiaires camerounais exercent une partie du pouvoir politique transféré à l’étranger. Nommés par décret présidentiel tout comme les ministres, les directeurs généraux et autres grands commis de l’Etat, ils partagent une partie du pouvoir du chef de l’Etat partout où ils exercent. Autant dire qu’ils servent le Cameroun à l’étranger. Au niveau de la coopération internationale, le partenariat entre le Cameroun et ses partenaires concoure de plain-pied aux signatures des accords et échanges entre les pays d’accueils et le nôtre. Ils sont l’oreille et la parole de Paul Biya auprès des investisseurs. Mais la triste réalité, depuis le lancement de l’Opération Epervier, est que la justice regarde avec beaucoup d’indifférence les indélicatesses dont font preuve nos diplomates à l’étranger.

Les rapports et les plaintes de la diaspora sur la gestion des représentations diplomatiques foisonnent. Cela ternit l’image du Cameroun. Au Gabon, en Guinée Equatoriale ou encore au Congo-Brazzaville, les Camerounais sont victimes d’abus au quotidien, mais aucun ambassadeur n’a jamais levé le petit doigt pour dénoncer cela. Devenus des grands hommes d’affaires, leurs regards sont plutôt tournés vers les transactions mafieuses dans les rapports entre notre Etat et certains industriels.

Complicité dans les marchés publics

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’on se souvient qu’en 1997, année de l’arrestation de l’ex-secrétaire général de la présidence de la République Titus Edzoa et l’homme d’affaires Michel Thierry Atangana, parmi les nombreux chefs d’accusation figurait le virement d’une somme d’un milliard Fcfa par le trésorier payeur de l’ambassade du Cameroun en France, Pascal Biloa, sur ordre d’Edzoa sur un compte de Neuilly sur Seine dans le fond de stabilisation des exportations (Fonds STABEX). En 2000, l’Ong Transparency international classait le Cameroun maillot jaune des Etats les plus corrompus au monde, on pouvait imaginer le courroux d’un Paul Biya qui lors de son accession à la magistrature suprême, le 06 novembre 1982, avait placé son magistère « sous le signe de la rigueur et de la moralisation ».

Dans les secteurs comme la défense, l’agriculture, l’industrie et la santé, l’Etat du Cameroun par le canal de ses représentations diplomatiques achète en termes de milliards des produits étrangers. Les sources bien introduites révèlent les surfacturations et les tractations financières entre les différents intervenants parmi lesquels les ministres, les ambassadeurs et les membres des commissions. L’ex-ambassadeur du Cameroun aux USA avait été épinglé dans le cadre de l’affaire Albatros pour la simple raison qu’il a certifié de l’authenticité des faux documents entre APM et les banques. Dans les  pays comme le Japon, la Chine, la France, les USA, la Russie, les ambassadeurs camerounais peuvent aider la justice à rapatrier les fonds publics planqués par les prévaricateurs de la République.

Populaires cette semaine

To Top