Features

Arthur Zang : «Les 100 premiers cardiopads seront bientôt disponibles sur le marché»

arthur_zang_Cardiopad

Rencontré en marge de l’évènement «Youth as solution» dont il faisait partie des intervenants, ce samedi 21 mars 2015 à Douala, Arthur Zang l’inventeur de la tablette tactile médicale permettant aux populations éloignées des centres de soins de passer un examen cardiaque assure s’activer pour que cet appareil révolutionnaire soit le plutôt possible mis à la disposition des centres hospitaliers au Cameroun et au delà.

Cardiopad est-il déjà sur le marché ?

Non, pas encore ! Actuellement, nous sommes dans une phase pilote, nous travaillons avec des hôpitaux : l’hôpital de Mbankomo, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Yaoundé, l’Hôpital Général, nous travaillons avec les médecins là-bas pour tester le produit. Les premiers cardiopads qui sont vraiment destinés à la commercialisation sont encore à l’usine en Chine. Nous sommes en train de fabriquer les composantes qui, nous l’espérons seront importées au Cameroun d’ici un ou deux mois, cela dépendra de nos possibilités. Nous sommes en train de chercher à obtenir plus de fonds pour compléter les commandes nécessaires pour la fabrication des cent premières tablettes.

Quelles sont les  difficultés que vous rencontrez  dans le cadre de votre projet ?

Les difficultés que nous rencontrons actuellement sont liées aux fonds. Nous sommes sur quelques pistes de fonds et cela nous demande un peu de patience parce que les partenaires qui sont censés financer la suite de la fabrication nous ont donné certains délais, à savoir, deux à trois semaines pour une réponse définitive pour un accord de financement. Donc,  nous sommes obligés de patienter. C’est l’une des principales difficultés que nous rencontrons parce que sur le plan du développement de l’appareil, nous sommes déjà très avancés, sur le plan du processus de fabrication, nous maitrisons carrément déjà tout ce qu’il faut. Nous n’avons de problèmes qu’à ce niveau et nous croyons que d’ici peu de temps, tout cela va se résoudre.

Pouvez-vous nous parler de vos principaux partenaires ?

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ils sont nombreux. Nous avons déjà l’institut Rolex qui nous finance et qui nous accompagne, nous avons également beaucoup de partenaires en Chine, ce sont particulièrement des usines situées dans la Région de shenzhen. Nous avons également le Gouvernement camerounais qui nous a déjà donné son appui institutionnel, je pourrai également compter parmi nos partenaires, des entreprises telles que Microsoft qui nous assiste sur le développement des logiciels sur les tablettes.

Dans combien de temps environ pourra-t-on avoir les premières tablettes sur le marché ?

Ce qui est sûr, c’est que beaucoup de choses vont changer dans les mois qui suivront et cela dépendra des réponses de nos partenaires. La fabrication des appareils que nous avons démarrée précédemment en Chine est déjà environ à 90%. Donc, ils n’auront pas de problème. Aussitôt que nous aurons eu un soutien significatif, on terminera le travail.

Comment comptez-vous vous déployer pour la distribution, une fois la fabrication terminée ?

Nous allons mettre les appareils à la disposition des hôpitaux qui veulent les acquérir, nous allons également travailler avec certains hôpitaux qui peuvent acquérir les appareils en établissant certains contrats. Nous comptons aussi aller vers les donateurs qui peuvent acheter les appareils pour offrir aux hôpitaux n’ayant pas beaucoup de moyens. Nous étudions vraiment beaucoup de pistes qui peuvent permettre de rendre ces appareils le plus tôt possible aux hôpitaux qui en ont besoin.

A combien sera fixé le prix d’un appareil ?

Le kit de cardiologie, c’est-à-dire l’ensemble qui contient une tablette cardiopad, les électrodes et tous les accessoires nécessaires pour effectuer les examens, les diagnostics et les transmissions des données à distance coûtera environ 4000 dollars, c’est-à-dire moins de deux millions de Francs Cfa, ce qui est nettement moins cher par rapport à d’autres appareils de la même génération, fournissant les mêmes fonctionnalités.

Arthur, Merci!

C’est moi qui vous remercie

Propos recueillis par Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top