Culture'Urbaine

Art musical : Une symphonie musicale contre AMA TUTU MUNA

ama-tutu-muna-cour-suprême-Mbog-Liaa

Pour sortir leurs contempteurs de l’impasse mémorielle qui semble les habiter, la Cameroon Music Corporation (Cmc) de Samuel Mbendé Ebobissé et la Société civile camerounaise de l’art musical (Socam) de Pierre Adolphe ndédi Eyango ont anticipé à travers leurs bureaux exécutifs depuis le dimanche 22 mars 2015 par la signature d’un Protocole d’accord.

Il s’agit pour eux de fusionner en une seule société habilitée à exercer la gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins du domaine musical au Cameroun et reconnue au plan international par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (Cisac).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon une source informée dans le milieu des artistes, Samuel Mbendé Ebobissé, suite à l’initiative de plus d’une vingtaine d’associations oeuvrant dans le domaine de l’art musical et ayant comme principaux membres des créateurs des oeuvres de l’esprit, a accepté un rapprochement avec Pierre Adolphe ndédi Eyango, en vue d’entamer une concertation franche dont l’objectif est d’aboutir à un large consensus. belle revanche, contre Ama tutu Muna, qui devra réfléchir par deux fois pour contrer ces deux Sawa déchaînés. Car désormais pour eux, la Cmc incarne la légalité et la Socam, la légitimité. Nous y reviendrons plus en détails dans une prochaine édition.

Le Courrier

Populaires cette semaine

To Top