Features

Allemagne : une loi pour contraindre les femmes à avouer si l’enfant est né d’une infidélité

marie-claire-mere-celibataires

Une nouvelle loi sera bientôt introduite en Allemagne. Elle vise à imposer aux femmes d’avouer à leur conjoint si leur enfant est bien le fruit de leur union ou d’une relation extraconjugale. Le ministre de la justice l’a annoncé : un projet de loi doit être adopté aujourd’hui en conseil des ministres en Allemagne avant d’être proposé au Parlement. Il s’agirait d’accorder aux hommes qui contestent leur paternité de contraindre leur partenaire à dévoiler l’identité des personnes fréquentées pendant la conception de l’enfant et savoir qui est le père biologique. Le but étant qu’il participe aux frais d’entretien de l’enfant.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le ministre affirme :

Nous voulons assurer davantage de droits et de moyens de recours légaux aux « faux pères » La loi s’adapte à quelques cas particuliers puisqu’il poursuit :  « La mère ne doit pouvoir garder le silence que s’il y a des raisons très sérieuses de ne pas identifier le père biologique. » Les couples ayant connu des relations extraconjugales pourront, selon le nouveau texte de loi, exiger un remboursement des frais d’entretien de l’enfant auprès du géniteur sur une période étendue à deux ans. Par ailleurs, on ne sait pas combien de familles sont touchées par le phénomène et le ministre précise que dans l’immédiat, ils n’ont pas idée de la sanction adressée aux femmes refusant de révéler l’identité du père biologique de son enfant.

Avec Marie Claire

Populaires cette semaine

To Top