Actu'Décalée

Ali Bongo déroule le tapis rouge a Lionel Messi. L’opposition Gabonaise crie au scandale

Messi-au-Gabon

L’attaquant de la sélection d’Argentine et de FC Barcelone en Espagne, est au Gabon pour un séjour d’environ 48 heures. L’actuel meilleur joueur du Monde, avec au palmarès quatre trophées de ballon d’or, a été invité officiellement pour deux événements: la pose de la première pierre d’un futur stade moderne qui, à la faveur de la phase finale de la CAN 2017, sortira de terre à Port-Gentil, la capitale économique et deuxième ville du pays.

Avant d’embarquer dans un vol pour le chef lieu de la province de l’Ogooué-Maritime, le meilleur buteur de tous les temps de FC Barcelone va assister à Libreville, la capitale gabonaise, à l’inauguration d’un restaurant VIP.  C’est donc, une véritable opération de communication qui va contenter les amateurs de footballeur qui résident dans ce pays. Cette opération qui a coûté beaucoup d’argent, n’a pas aussi manqué de mettre sur les dents l’opposition au régime Bongo et une bonne partie de la population qui vit sous le seuil de la pauvreté. Les mécontents estiment que la somme colossale, qu’ils estiment sans preuves à près de 2 milliards de FCFA,  « dilapidés » pour faire venir Lionel Messi, pouvait servir à améliorer le quotidien des gabonais.

«Cette visite de Lionel Messi qui honore non seulement la jeunesse gabonaise tant elle constitue une véritable source de motivation pour la quasi-totalité des jeunes, positionne aussi le Gabon comme étant une terre de Football. C’est là une bonne façon de débuter notre préparation de la CAN 2017, l’événement sportif majeur que le Gabon a l’honneur d’abriter sur ses terres » a répliqué sur la toile, le Gabonais Blaise Nicolas, partisan d’Ali Bongo. Ce dernier embarquera dans le même avion ce samedi 18 juillet pour la cérémonie de Port-Gentil.

Au delà de la polémique suscitée par la venue de Lionel Messi, le président gabonais indique que tous les investissements effectués dans le cadre des préparatifs de la prochaine phase finale de Coupe d’Afrique des nations, contribuent à la promotion de l’image et au développement du Gabon.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Vous le savez, la CAN 2017 n’est pas qu’une compétition sportive: c’est un événement structurant pour le Gabon. Au niveau de l’emploi, j’ai fixé comme priorité l’intégration des PME gabonaises dans les différents projets liés au bon déroulement de cette manifestation. Cela permettra de stimuler notre tissu économique grâce à de nombreux projets dans des domaines variés. Et c’est bien la main d’œuvre locale qui sera appelée en premier pour relever ces défis. A une échelle plus large, je souhaite inscrire la CAN 2017 dans une dynamique d’accélération du développement de notre pays.

Car cet évènement marque une nouvelle étape de notre politique de modernisation de nos infrastructures. Là encore, les premières personnes à en bénéficier seront les populations locales. Comme la construction du Stade de l’Amitié a permis à la ville d’Akanda de se développer à vive allure, nous allons faire de même avec Port-Gentil et Oyem, où deux nouveaux stades seront construits. D’un point de vue stratégique enfin : je souhaite faire de la CAN 2017 un accélérateur de notre diversification économique. A l’heure où plusieurs pays dont le Gabon sont touchés par la baisse du cours du pétrole, la création de nouveaux relais de croissance est essentielle. La CAN 2017 est en ce sens une formidable opportunité pour développer de nouvelles activités, notamment dans les services » a indiqué, Ali Bongo lors d’une sortie sur la toile.

En l’espace de trois ans, le Gabon, moins de 2 millions d’habitants a accueilli sur son sol, entre autres célébrités,  le Brésilien Pelé, le Camerounais Samuel Eto’o fils et aujourd’hui l’Argentin Lionel Messi.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top