Features

Algérie – Cameroun : Au nom d’Albert Ebosse !

algerie-cameroun-au-nom-dalbert-ebosse

Les Lions Indomptables doivent absolument battre les Fennecs dimanche, au moins pour rendre un hommage mérité à l’attaquant de la Jeunesse Sportive de Kabylie, décédé le 23 août 2014, après avoir reçu un pavé sur la tête, au sortir d’un match de championnat. C’est le moins que les hommes d’Hugo Broos peuvent faire pour leur compatriote de regrettée mémoire.

Perdre face à l’Algérie, c’est rare pour le Cameroun. Surtout quand il s’agit d’un match aussi important que celui de la première journée du dernier tour des éliminatoires du Mondial 2018. Les Lions Indomptables doivent gagner, pour bien se positionner dans un groupe de la mort qu’ils partagent également avec le Nigéria et la Zambie. Or dimanche au stade de Blida, les Camerounais ne joueront pas seulement pour prendre la tête de leur poule. Mais aussi pour rendre un bel hommage à Albert Ebosse, leur compatriote décédé après avoir reçu sur la tête, un pavé venu des tribunes de son club, la JS Kabylie, qui venait de perdre (1-2) contre l’UMS Alger, lors de la 2e journée du championnat, le 23 août 2014. Le Camerounais avait pourtant inscrit l’unique but des siens, sur penalty.

A l’époque, beaucoup ont conclu que le joueur de 24 ans a été assassiné. « En Algérie, j’ai vu un joueur se faire assassiner devant mes yeux : Albert Ebosse », a assuré Hugo Broos, ex entraîneur de JS Kabylie qui avait ensuite démissionné. La sortie médiatique du sélectionneur des Lions Indomptables avait alors provoqué le courroux de la presse et des acteurs du football algérien qui indiquaient en substance que le technicien belge « raconte du n’importe quoi, pour justifier ses mauvais résultats » avec le club. Quoi qu’on dise, Albert Ebosse est mort. Et il avait bel et bien reçu un pavé sur la tête. C’est le Cameroun tout entier qui a perdu un fils, et un talent important.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Gagner pour Ebosse

Personne ne pourra le ramener à la vie, mais l’histoire n’a pas oublier ce drame. Surtout pas les Camerounais qui vivent en Algérie. A l’arrivée des Lions Indomptables à Alger vendredi, des fans étaient en effet réunis à l’aéroport avec des photos du défunt attaquant de la JSK dont le décès avait ému la planète du football. La bande à Eric-Maxim Choupo-Moting doit gagner pour lui. Il le mérite bien. « En dehors du fait que le Cameroun a toujours gagné l’Algérie, il y a le fait qu’on devrait s’attendre à une certaine animosité qui va naître avec le cas du décès d’Albert Ebosse. On se souvient qu’Hugo Broos avait soutenu que le jeune joueur a bel et bien été assassiné. De quoi provoquer de vives réactions chez les Algériens. Donc, il faut s’attendre à un public qui va nous crier dessus, voire même nous insulter pour ces accusations qu’ils ne cautionnent pas », pense Thierry Mettomo, entraîneur de football camerounais. A l’entendre, il y aura des étincelles au stade dimanche. Tant mieux !

Arthur Wandji

 

Populaires cette semaine

To Top