Features

Albinisme: le poids des préjugés

albinos-Albinisme-préjugés

La première Journée internationale qui se célèbre samedi vise notamment à lutter contre le rejet de cette minorité raciale. Pour la toute première fois, la Journée internationale de l’ albinisme se célèbrera  ce 13 juin. Consacrée récemment par les Nations unies, cette journée vise à sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et à lutter contre le rejet qu’ils peuvent parfois subir dans la société.

Le but est aussi de mieux connaître cette maladie héréditaire. La journée veut aussi être un appel aux dons en faveur de la recherche. A cette occasion, l’Association mondiale pour la défense des intérêts et la solidarité des albinos (Asmodisa) a initié une série d’activités éducatives, culturelles, ludiques et sanitaires à Yaoundé. C’est avec beaucoup de joie que Aline M., étudiante, a reçu la nouvelle. « Cela prouve pour une fois que le monde est au courant de notre malaise ainsi que de notre vécu quotidien. On espère que l’instauration de cette journée va lever beaucoup de préjugés », relate la jeune femme.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, les albinos subissent encore de nos jours des discriminations et agressions de tout genre. C’est le cas de Pierre H. Ce commerçant dans un marché de la place avoue que c’est avec beaucoup de dédain que les clients s’intéressent à sa marchandise à cause de sa peau. Amélie P. a subi une agression sexuelle il y a à peine deux ans alors qu’elle rentrait d’un culte. « C’était un chauffeur de taxi qui était à l’affût de biens financiers. Il m’a fait comprendre que son marabout lui avait assuré qu’il devait avoir des rapports intimes avec un albinos afin de multiplier ses chances», confie-t-elle.

L’ albinisme est en effet une maladie méconnue suscitée par un défaut de production de la mélanine, substance qui donne la couleur noire à la peau. La mélanine a aussi un rôle protecteur de la peau par rapport aux attaques des rayons ultraviolets du soleil. Elle contribue, chez les sujets sains, au développement du système nerveux visuel et de la rétine. Le défaut de production de mélanine, comme chez les albinos, a plusieurs conséquences notamment la dépigmentation partielle ou totale de la peau, des cheveux ou des yeux, les déficiences visuelles dans la mesure où on observe un développement anormal de la rétine durant la période fœtale, la difficulté à supporter la lumière ou photophobie. Car la lumière peut provoquer des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses. Cette dépigmentation de la peau peut provoquer le cancer si elle n’est pas soignée à temps.

Assiatou NGAPOUT M

Populaires cette semaine

To Top