Features

Akwa : 21 suspects interpellés

suspects-drogue-arrêt-akwa-gang

Ils sont tombés dans les filets de la brigade de recherches de Bonanjo vendredi.

Un ratissage au cimetière catholique et au stade Mbappe Lepe voisin au quartier Akwa, effectué le 12 décembre dernier par les forces de gendarmerie de la brigade de recherches I Bonanjo-Douala, a permis de mettre la main sur 21 individus suspects. L’opération, menée par le commandant Samuel Mengue, a également permis de saisir, lors des fouilles corporelles et des lieux, des poignards, une machette et près d’un kilo de chanvre indien. Une descente en milieu de journée, d’un peu plus de deux heures, lors de laquelle les présumés malfaiteurs ont été trouvés pour la plupart couchés sur des tombes au cimetière, certains fumant du chanvre et d’autres endormis, attendant sûrement l’heure de pointe pour opérer.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce ratissage est le résultat de plusieurs mois d’enquête, a appris CT des pandores. A l’origine, des cas de viol, de vol et d’agression physique qui se sont multipliés dans la zone jouxtant le cimetière et le stade. Obligeant les responsables de la cathédrale Ss Pierre et Paul, de l’université St Jérôme, de la boulangerie Saker et des différentes entreprises de l’immeuble Pmuc, à saisir les autorités et forces de maintien de l’ordre. Une insécurité à laquelle sont exposés les fidèles venant à la messe, les clients de la boulangerie et les travailleurs de l’immeuble qui garaient leurs véhicules et les retrouvaient cassés et vidés de leur contenu. Aussi exposés, les étudiants de St-Jérôme, quand ils sortent des cours à 22h ou 23h et se retrouvent à la merci des hors-la-loi.

A la suite de l’exploitation des suspects, il a notamment été déterminé que la majorité des hommes interpellés n’ont pas de domicile fixe et sont des repris de justice. Leur marché local de ravitaillement en cannabis est également connu : New Bell.

Prochaine étape, la bande des 21 va être déférée devant le procureur de la République. Et cette prise, qui ne sera pas la seule, participe de la volonté des autorités et des forces de l’ordre de faire passer des fêtes de fin d’année 2014 en toute sécurité aux populations.

© Rita DIBA| Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top