Dossiers

Opinion : Comment des jeunes Africaines gèrent hypocritement leur célibat

black-woman-working

Si vous ne les connaissiez pas encore, c’est pas grave, vous en trouverez surement dans les associations Nappy ou d’émancipation féminine. On y rencontre souvent beaucoup de demoiselles qui en semaine, récitent le chapelet de la liberté et de l’émancipation à chaque fois qu’on aborde la question du célibat et le week-end venu, pullulent les lieux religieux espérant un miracle pour avoir un mari. Un vrai délire. Mais c’est un peu normal après un massage crânien avec des produits non-traités dits naturels afin de tenir une chevelure dressée comme un casque moto sur la tête. Bref !

 Personnellement, je les appelle les « Célib-pocrites » (célibataire et hypocrite). Jeunes, elles viennent d’entrer dans la vie professionnelle et veulent fonder une famille. Cependant, persuadées de leur appartenance à l’élite féminine, elles souhaitent aussi représenter, défendre une certaine cause féministe. Alors, elles cachent leur double jeu, feignent d’assumer leur solitude et préfèrent tenir pour responsable l’ex petit ami de leur incapacité à entretenir une relation de plus de 2 mois. Pourtant, les vraies raisons de leur solitude se trouvent chez elles.

o-WORKING-WOMAN-facebookEn fait, il y en a deux types. D’un côté, celle qui privilégie le statut social ou professionnel du petit ami. Le copain doit nécessairement avoir le même niveau intellectuel ou exercer une profession de cadre comme elle. Dans le cas contraire, elle ne se projettera pas dans l’avenir avec. Elle serait la risée de sa famille, ses amis et de son entourage professionnel. Et ça elle ne peut pas l’assumer. Si par malveillance, le copain défaillant commettait la désobligeance de lui signifier qu’elle serait un peu trop exigeante, il est aussitôt taxé d’être un jaloux, un aigri dont le seul souhait est de la tirer vers le bas.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

De l’autre côté, celle qui voit juste quelqu’un et ne parle jamais de petit ami ou copain. Si le copain n’a rien, elle ne fera pas de projet de couple avec. Ce serait « être ambitieuse » parce qu’elle attend très patiemment l’arrivée de Monsieur le prince banquier qui supportera ses caprices de princesse et soutiendra son standing. Pour vous dire, cela arrive très rarement.

black-woman-working-at-home1Avec ces demoiselles, le copain qui n’a pas au minimum leur niveau intellectuel ou qui n’est pas un DAB (distributeur automatique de billet), est relégué à un niveau accessoire de leur vie. Il ne peut servir aux ambitions ou assouvir l’ego de la demoiselle alors il ne sert à rien. Le compromis n’existe pas et le copain seul doit faire des efforts pour être au niveau qu’elles auront décidé. Résolues à se faire du mal à elles-mêmes, elles ont établi des critères exigeants dont les échecs successifs de leur vie amoureuse montrent que c’est pas du tout facile de trouver des hommes célibataires qui les remplissent.

Si certaines s’y reconnaissent, je voudrais adresser un message : Aucun chasseur ne poursuit deux lièvres à la fois de peur de rentrer bredouille. Et aucune de vous ne veut atteindre 35 ans en étant toujours célibataire comme ma cousine. Trahissez vos principes donc !

Sources : Afrik 53.com

Populaires cette semaine

To Top