Features

Afrique du Sud : Jacob Zuma épinglé pour détournement de fonds

zuma - Afrique du Sud - Detournements

L’autorité chargée de la lutte anticorruption en Afrique du Sud juge que le président Jacob Zuma devrait rembourser 215 millions de rands (15,5 millions d’euros) de fonds publics ayant notamment permis la construction d’une piscine et d’un enclos à bétail dans sa résidence privée, rapporte vendredi un journal.

Officiellement, cette somme a été dépensée pour « renforcer la sécurité » de la résidence de Jacob Zuma à Nkandla, dans les collines de la province du KwaZulu-Natal. Mais d’après le Mail and Guardian, un rapport préliminaire de la Public Protector, Thuli Madonsela, titré « Opulence à grande échelle » conclut que le président Zuma a tiré des avantages personnels « considérables » de ces travaux.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Parmi ces travaux, le Mail and Guardian recense un salon de réception, un amphithéâtre, un enclos à bétail et une piscine, dont la construction est officiellement justifiée par les réserves d’eau qu’elle fournit en cas d’incendie. Ce rapport considère aussi que certains éléments a priori justifiés, comme 20 logements pour les policiers chargés de la protection du président, une clinique et deux héliports, auraient dû être construits dans la ville voisine pour bénéficier à l’ensemble de la communauté.

La présidence n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat. Les services de Thuli Madonsela ont qualifié la fuite dans le Mail and Guardian de « contraire à l’éthique et illégale ». Jacob Zuma, qui est président depuis 2009, a déclaré en 2012 devant le Parlement que l’intégralité des bâtiments de son complexe résidentiel avaient été construits « par nous-mêmes, en tant que famille, et non par le gouvernement »L’opposition s’appuie désormais sur cette déclaration pour attaquer le président et son parti, le Congrès national africain (ANC), largement majoritaire au Parlement.

CameroonVoice

Populaires cette semaine

To Top