Features

Affaire Sonara: Le ministère Public déclare Charles Metouck et coaccusés coupables

charles_metouck_sonara

Une audience de l’affaire qui oppose le ministère public à Charles Metouck et trois  autres accusés pour détournement de deniers publics s’est tenue ce 26 août devant le Tcs. Selon le journal La Nouvelle Expression de ce jeudi 27 août 2015 « pendant plus d’une heure, le représentant du Ministère public a égrené, expliqué et décortiqué à souhait les deux chefs d’accusation qui pèsent sur la accusés  à savoir Charles Metouck, Edinguélé, Ngallé Mouellé et Dikoumé».

En effet, poursuit le journal « l’ordonnance du 23 septembre 2014 du juge d’instruction du Tcs a renvoyé les susnommés devant la juridiction de jugement pour répondre des faits de détournement de deniers publics en coaction de la somme de 108 185 245 FCFA reproché à Charles Metouck, Edinguélé Edinguelé, Ngallé Mouellé et Tiako Etienne et de détournement en coaction et complicité de détournement de la somme de406 456 160 FCFA. Les deux crimes ayant été perpétrés au préjudice de la société nationale de raffinage (Sonara) »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Rappelant les faits, le journal rapporte qu’en «  2012, la Sonara représentée par son Dg Charles Metouck, signe avec la société Winner King Ltd, représentée par Tiako Etienne, un protocole d’accord transactionnel. Au terme de cette convention, Winner King devait fournir les cargaisons de pétrole à la Sonara ». Or pour l’accusation, « les intérêts générés à travers le protocole n’ont pas été reversés au trésor public ».

Le deuxième chef d’inculpation porte sur le non recouvrement des diverses taxes et impôts dus à l’Etat. D’après l’accusation, l’ex Dg et son collaborateur Albert Leonard Dikoumé, directeur financier n’ont pas effectué les prélèvements ou l’auraient fait sans les reverser à qui de droit c’est-à-dire  l’Etat du Cameroun.

Au terme de  ses réquisitions, le Ministère public a demandé la condamnation de Charles Metouck et ses trois autres  coaccusés. Le quatrième accusé, Tiako Etienne prestataire à la Sonara, n’a jamais comparu. Avant l’ouverture du procès, il avait déjà restitué le corps du délit, soit la somme de 108 millions de FCFA, conclut le journal.

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top