Features

Affaire sodécoton: Iya Mohammed explique pourquoi il a augmenté son salaire

Iya-Mohammed-tribunal

L’ancien Directeur général a été entendu hier au Tcs comme témoin dans le procès qui l’oppose à l’Etat du Cameroun. La journée du 14 mars 2015 marquait le début de la « cross examination », en d’autres termes, le contre interrogatoire dans le procès opposant Iya Mohammed et ses coaccusés, à la Société de développement du coton (Sodédoton) et à l’Etat du Cameroun.

Le premier témoin à se présenter dan le box y relatif n’est autre que l’ancien Directeur général (Dg) lui-même. Il faut préciser que c’est une phase de la procédure qui fait suite à l’audition des témoins de l’accusation, qui dans le cas d’espèce étaient constitués des différents auditeurs et experts ayant contribué à la mise en accusation de Iya Mohammed. La cross examination est chargée quant à elle, sinon d’apporter la preuve du contraire, mais de montrer les limites des charges retenues contre l’accusé.
Devant le Tribunal criminel spécial (Tcs), hier, Iya Mohammed, répondant aux questions de la cour a fait des déclarations sensées éclairées un peu plus la collégialité, présidée par Yap Abdou. Sur son arrivée à la Sodécoton, le Dg situe celle-ci à 1981. Il prend les rênes de l’entreprise en qualité de Dg en 1983. S’agissant de l’augmentation unilatérale de son salaire, l’ex-Dg apporte des explications. «Mon directeur adjoint (expatrié) gagnait un salaire de six millions de francs, et ma secrétaire, expatriée elle aussi, trois millions de francs tandis que moi j’avais un million sept cents mille francs (1.700.000 Fcfa). J’ai donc avec l’aval du conseil d’administration, procédée à une revalorisation de celui-ci, dans une logique d’équilibre», déclare le témoin Iya. Le montant qu’il s’est octroyé à cet effet ne sera pas communiqué.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Manque à gagner 

En outre, l’ancien Dg Sodécoton va commettre un audit interne d’un montant de 350 millions de Fcfa qui lui sont aujourd’hui imputés, de même que la perte de 6.094.000.000 Fcfa, dû aux fuites d’huile et au manque à gagner sur les tourteaux, ces déchets de coton provenant des graines qui produisent l’huile de coton.

L’homme qui jadis encore présidait aux destinées du football camerounais, sur une question de son ancien directeur des ventes à la Sodécoton, par ailleurs coaccusé, reconnaitra le fait de ne lui avoir jamais fait le reproche sur sa gestion des stocks d’huile et de tourteaux dans l’entreprise. Même si Iya Mohammed en appelle à la compréhension du tribunal, car dit-il « il n’est pas évident pour moi de me souvenir des faits s’étant déroulés dans l’espace précis sur lequel porte les débats [2005-2010] ». Après un peu plus de deux heures d’auditions, l’ex-Dg sera remercié par le président de la collégialité pour sa disponibilité et la méticulosité avec laquelle il a préparé sa défense. Les auditions se poursuivent aujourd’hui avec l’audition des autres témoins de la défense, qui pour la plupart, sont les coaccusés de Iya Mohammed, et qui ont chacun, en ce qui le concerne, décidé de se constituer en témoin dans leur procès.

L’Etat du Cameroun et la Sodécoton poursuivent Iya Mohammed et ses coaccusés pour détournement de derniers publics à hauteur de plusieurs milliards de Fcfa.

Georges Parfait Owoundi

 

Populaires cette semaine

To Top