Features

Affaire Nguini Effa: Les plaidoiries attendues le 30 juillet

violation-Tribunal-SCDP-Fabien-Duplex-Ngongang-épervier-verdique-justice-prison-voiture-police-tcs-Samuel Eto’o
Hier le ministère public a fait ses réquisitions et demandé que l’ancien directeur général de la Scdp Jean-Baptiste Nguini Effa, et ses coaccusés, soient reconnus coupables de détournement de plus de 70 millions Fcfa au détriment de cette entreprise.
Il aura fallu près d’une heure à la partie civile pour présenter ses réquisitions hier au Tribunal criminel spécial (Tcs) dans l’affaire opposant le ministère public à Jean-Baptiste Nguini Effa, Onana Adji Jean et Atangana Jean, dans une affaire de détournement de deniers publics. Il est reproché à l’ancien directeur général de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (Scdp) d’avoir fait émettre dix chèques, d’une valeur totale de 70.327.152 Fcfa, pour le payement des prestations de la Ikram Logistics, partenaire logistique de la Scdp. Le problème vient de ce que le bénéficiaire jure n’avoir reçu aucun kopeck pour les services de location de wagons citernes rendus à la Scdp. D’où la plainte qui sera déposée en 2011, contre inconnu.
Pour le ministère public, les dix chèques, établis par la chaîne de comptabilité de la Scdp, et approuvés par la direction générale, ont été frauduleusement adressés aux comptes d’entreprises qui n’étaient pas Ikram Logistics. Pour ses prestations de location de wagons citernes à la Scdp, les chèques de Ikram logistics ont été, selon le ministère public, volontairement déposés dans les comptes de la Cot et de la Math-Co, comptes logés dans différents établissements financiers du pays. L’avocat général relève, par exemple que l’un des chèques qui portait initialement Ikram Logistic comme bénéficiaire, a été caviardé au profit de Math-Co. La partie civile rejette l’argument de la défense selon lequel il y avait un accord verbal entre le mandataire de Ikram Logistics, Souleymanou Maigari, et la Scdp. « Vous ne pouvez pas payer les factures de Ikram à Cot sur la base de ce que vous avez été instruit verbalement de le faire » a déclaré l’avocat général. Pour avoir ainsi fait établir tous ces chèques par leurs services compétents, le ministère public demande au tribunal que les accusés soient reconnus coupables de détournement de la somme de 70 327 152 Fcfa.


Ludovic AMARA  (stagiaire)| Le Messager

Populaires cette semaine

To Top