Features

Affaire Gervais Mendo Ze: Un coaccusé quitte le banc des mis en cause du TCS

gervais_Mendo_Ze

Le 1er juin dernier, Pascal Manga a suivi le reste de l’audience à bonne distance du banc des accusés. Il s’agissait de l’audience consacrée au dossier Ministère Public et Cameroon Radio Television (CRTV) contre Gervais Mendo Ze.  À l’entame de ladite audience, celui qui faisait partie des coaccusés de l’ancien Directeur Général (DG) de la CRTV en a été sorti sur ordre du Tribunal.

Le journal Kalara édition du 6 juin 2016 indique que «l’instance a pris acte, quelques instants auparavant d’une décision d’arrêt de poursuites engagées contre l’inspecteur des impôts. Une décision émise par le procureur général près le Tribunal Criminel Spécial».

Il faut dire que ladite décision survient suite à la restitution des 3,6 millions de Francs CFA pour lesquels Pascal Manga était accusé d’avoir détourné, et ce en coaction avec le Pr Gervais Mendo Ze. À en croire le journal, celui-ci avait bénéficié «de cette largesse du Directeur Général de la CRTV au titre de primes de rendement redevance audiovisuelle entre octobre 2003 et octobre 2004».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une fois de plus encore les avocats de la défense se sont indignés de ce qu’un simple cachet soit apposé sur toutes les pages du rapport de mission du Contrôle Supérieur de l’État (CONSUPE) et ses annexes, sans aucune signature. Car il faut indiquer que l’avocat général a transmis ce jour au Tribunal et aux avocats lesdits documents d’accusation qu’il aurait fait authentifier selon les recommandations du Tribunal à l’audience du 11 mai dernier.

«Ils ont décrié le fait que le commissaire divisionnaire Enyegue Mbolong responsable des officiers de police judiciaire du TCS, a certifié le rapport de la police judiciaire «au vu de l’original présenté», écrit le journal. À cela le représentant du Ministère Public a précisé qu’étant un des auteurs du rapport de la police judiciaire, Enyegue Mbolong est habilité à authentifier le document.

«Après concertation, le Tribunal a décidé de rejeter les trois tomes de documents annexés au rapport de la mission du CONSUPE à la CRTV, socle des accusations. Il a accordé une ultime chance au parquet général pour le présenter sous une forme légale», nous informe le journal.

Liliane J. Ndangue

Populaires cette semaine

To Top