Features

Affaire du Boeing cloué au sol en Ethiopie: Le Directeur Général de Camair-Co sanctionne son collaborateur

Ethiopie-camair-co-Cameroun

Jean Paul Nana Sandjo, Le DG de la compagnie aérienne nationale Camair-Co s’est offusqué du fait que l’information selon laquelle le Dja est cloué au sol à Addis Abeba en Ethiopie soit parvenue jusqu’au public.

Le Chargé des missions auprès de la Direction Générale de la Camair-Co S.M. Ngoual Elemebe, a été suspendu de ses fonctions depuis le 17 février 2016 par le DG Jean Paul Nana Sandjo. Son salaire a aussi été «arbitrairement» suspendu, si l’on en croit le journal Aurore Plus du Mercredi 24 février 2016. D’après le journal, ces sanctions surviennent à la suite d’un incident qui s’est produit au sein de l’entreprise.

Jean Paul Nana Sandjo est accusé d’avoir mis ses collaborateurs dans la panique en affirmant en public que le «Trésor national» allait très mal. Un de ses collaborateurs, chargé des missions auprès de la Direction Générale a donné son avis dans le réseau intranet de la structure «dans le but de sortir la Camair-Co de la zone de turbulence dans laquelle elle est noyée en pleine tempête avec des vents défavorables pouvant conduire à un crash», peut-on lire. Sauf que, la presse a eu copie de cette suggestion, ainsi que les compagnies aériennes partenaires de Camair-Co.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Vous venez de publier à des tiers (ADC, Ethiopian, Corindon, et autres), des informations sur l’entreprise» a alors reproché le DG à son collaborateur. «Comment pouvez-vous savoir pourquoi le Dja est toujours à Addis Abeba ou ce qui se passe avec les MA60? Comment pouvez-vous affirmer que 4 aéronefs sur 5 de la compagnie sont cloués au sol? Comment pouvez-vous suggérer la meilleur manière de gérer Camair-Co alors que vous n’êtes ni DG, ni DGA, ni même Directeur d’une structure?», a ajouté le DG de Camair-Co, qualifiant l’action de son collaborateur de «dénonciation».

Toutefois, selon le journal, si le DG a affirmé que les raisons pour lesquelles Le Dja est toujours en Ethiopie diffusées par son collaborateur ne sont pas les bonnes, il ne s’est pas donné la peine de clarifier la situation. M. Ngoual Elemebe a été traduit devant les instances juridictionnelles. «Vous n’échapperez pas au conseil de discipline déjà programmé, aux poursuites judiciaires pour destruction de biens publics et dénonciation calomnieuse», a promis le DG.

Une demande d’explication a été portée à son domicile par voie d’huissier.

Géraldine IVAHA

Populaires cette semaine

To Top