Features

Achats d’équipement militaire: Paul Biya instruit une enquête

militaire-hélicoptère-chinois-crach

Selon des sources, malgré le déploiement spectaculaire du matériel militaire camerounais lors du défilé au boulevard du 20 mai à Yaoundé, Paul Biya a demandé une enquête sur l’achat global du matériel acquis jusqu’ici après le crash d’un hélicoptère Z9 chinois à Douala. A ce jour une demi-douzaine de personnes ont déjà été interrogées.

D’après nos sources, le Conseiller technique N°1 du Ministère de la Défense Mbangue Maxime, le Conseiller Technique N°2 Oyono, Abraham Edgar Alain Mebe Ngo’o, une Dame toujours en service au Mindef et bien d’autres ont déjà été interrogés sur les différents achats de l’armée effectués jusqu’ici. Ayant dépensé des sommes colossales pour équiper l’armée à ce jour, il a été rapporté au Président Paul Biya de nombreuses surfacturations constatées.

Si nos sources n’ont voulu s’étendre en profondeur sur le dénouement attendu de cette affaire, ils précisent tout de même que d’après les témoignages des missions conjointes étaient allé prospecter le matériel militaire avant l’achat et pour l’acquisition seul Edgar Abraham Alain Mebe Ngo’o et quelques affidés se déplaçaient avec des mallettes d’argent pour procéder à l’achat et à l’acquisition du matériel de guerre.

Equipement Militaire Cameroun:Camer.be

Dans ce flou entretenu des langues commencent se délier et un conflit muet vient de naitre entre le Mindef Edgar Alain Mebe Ngo’o et son principal commissionnaire Mbangue Maxime. Les deux hommes ayant été interrogés sur quelques incongruités constatées dans les dépenses se rejetteraient la faute aujourd’hui.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Hormis le Z9 chinois qui fait partie d’une série de quatre acquis en Chine récemment, l’on parle également de deux hélicoptères ukrainiens ayant été surévalué. Mais l’armée camerounaise qui a déjà fait sa première incursion aérienne sur le front, elle, reste confiante. Sur le front, quelques incursions très vite repoussées rappellent que ce conflit aveugle avec la nébuleuse Boko Haram n’a pas encore fourni son verdict.

Des scandales à la pelle

Depuis son arrivée à la tête du ministère de la défense, Edgar Alain Mebe Ngo’o comme plusieurs autres ministres du réaménagement de Décembre 2011 ne cessent de s’illustrer par des scandales.

L’on peut citer sans se tromper de ceux concernant l’achat des équipements militaires en Chine en collaboration avec le général Nsola qui le dénoncera ensuite. La saisie du C I 30 (Avion de transport) à Toulouse par les français qui assuraient la maintenance alors qu’un autre contrat octroyait cette prérogative aux portugais. De forts soupçons de surfacturations sur la construction ou le réaménagement de la tribune du 20 Mai. Etc.

L’enquête ainsi demandée par le Nnom NGuii va-t-il dévoiler d’autres complicités ? Affaire à suivre.

Yannick Ebosse

Populaires cette semaine

To Top