Features

Accident de la circulation: 21 morts à Fonkouakem

Accident-Feric

La collision entre un bus de transport de 30 places de l’agence Feric voyages et un camion à l’origine de cette hécatombe qui a tué plus de 21 personnes et blessé près de 15 autres.

Horreur, stupeur, émotion. Les mots sont assez insuffisants pour traduire l’ambiance qui a régné et continue de régner à Fonkouakem, petit village situé à quelques kilomètres de l’arrondissement de Bafang depuis ce lundi 7 mars 2016.

Ce jour là, aux environs 17h plus exactement alors que les populations rentraient de leur besogne quotidienne, elles ont été happées de leur rêve par ce bruit assourdissant venant de la route nationale N°5, qui traverse entièrement ce petit village situé à quelques kilomètres après Kekem. Bruit provenant de l’accident de la circulation s’étant produit non loin du Lycée de Fonkouakem mettant aux prises un camion porte char et un bus de l’agence Feric voyages.

Selon des résidants de cette localité située dans l’arrondissement de Kekem, département du Haut-Nkam, l’accident s’est produit aux environs de 17h30 sous une pluie orageuse. Le camion en partance de la ville de Bafang qui roulait à tombeau ouvert s’est retrouvé nez à nez avec le car de l’agence Feric Voyage en partance pour Bafoussam. Le choc étant inévitable, l’irréparable s’est produit. Comme bilan provisoire de cet accident de la circulation mortel, l’on parle de près de 21 morts et une dizaine de blessés graves. Parmi les victimes se trouvent quinze femmes, cinq hommes et un bébé.

D’après les informations, le choc était si violent que 19 personnes ont perdu l’âme sur le champ. Les deux autres victimes ont perdu la vie pendant qu’ils étaient sous soins intensifs dans les différents hôpitaux de la ville de Bafang où, ils ont été conduits de toute urgence.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Alertées par les bruits assourdissants de cet accident de la circulation, les populations ont accourue et ont commencé à porter secours aux victimes. Les éléments de la gendarmerie arrivés sur les lieux ont continué l’acte de secourisme initié par les populations. Ces derniers ont d’ailleurs sécurisé les lieux de l’accident les bagages et biens des victimes. Une enquête a été ouverte.

Selon les premiers éléments de l’enquête de la gendarmerie de Bafang, le conducteur du camion était en état d’ébriété avancé. «Il avait carrément laissé son côté de la chaussée pour foncer sur le bus», apprend-on. Il s’en sort d’ailleurs avec l’un de ses bras amputé.

A cause de cet accident, la circulation a été bloquée pendant plus de deux heures d’horloge. Le temps que l’on évacue les corps et les blessés. Et surtout les carcasses des véhicules endommagés qui barraient le chemin. Les blessés ont été conduits à l’hôpital Central de Bafang et à l’hôpital ad Lucem de Banka pour des soins intensifs tandis que le corps des victimes ont été conduits à la morgue de l’hôpital Central de Bafang.

Selon les riverains, certains corps étaient méconnaissables parce que broyés durant l’accident. Les autorités du département du Haut-Nkam alertées sont descendues sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Au sujet de la liste des victimes de cet accident rien ne filtre encore du coté de l’agence Feric Voyage comme du coté de la ville de Bafang. «Les autorités de la ville travaille encore sur les listes des victimes été établie. Rien n’a encore été fait dans ce sens là», renseigne un responsable de l’agence de Voyage Feric encore meurtri par cet accident.

En mémoire des victimes de cette hécatombe, une minute de silence a été observée lors de festivités marquantes les célébrations de la journée internationale de la femme dans le département du Haut-Nkam le 8 mars 2016.

Hervé Villard Njiélé

Populaires cette semaine

To Top