Features

Abus : Les abonnés inondés de SMS de toute nature

Téléphonie-mobile-numérotation-usagers-sms-cameroun

Les abonnés reçoivent de plus en plus des  SMS de menaces et des mies en garde fantaisistes.Une information invitant à ne plus consommer les fruits provenant du Nord qui auraient été empoissonnés par la secte Boko Haram a circulé via des Short message service (SMS), le week-end dernier. Cette mise en garde, véhiculée par téléphone, a suffit à créer la psychose au sein de l’opinion publique. Impossible de vérifier l’authenticité de l’information, car, le message de départ ne contient pas de signature. Et il a été relayé par des proches. Seule la communication du ministère de la Défense a pu rassurer les populations.

Il faut aussi relever que le téléphone s’est transformé au fil du temps en un véritable support publicitaire. A longueur de journée, les abonnés sont inondés de SMS de toute nature, notamment des offres promotionnelles. Par le canal de ces messages, les opérateurs de téléphonie mobile tiennent leurs abonnés informés des bonus auxquels ils peuvent avoir droit. Très souvent, ces offres sont valables pour la journée (de 5 h à minuit). Dans d’autres cas, elles s’étendent sur trois jours et même une semaine.

Au rang des SMS expédiés aux abonnés, figurent aussi des offres de service. Les opérateurs de téléphonie mobile s’en servent de plus en plus pour informer les abonnés des nouvelles prestations proposées. Ils concernent très souvent les options d’appels, de messageries, d’envoi et de réception d’argent. Ils sont aussi orientés vers l’actualité, la météo, l’horoscope et les informations pratiques telles que les pharmacies de garde, les conseils de santé entre autres. Ils proviennent généralement des structures privées. Les administrations, les banques et autre structures privées se servent aussi du service de messagerie pour véhiculer des conseils et des mises en gardes au plus grand nombre de personnes.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le plus embêtant se situe au niveau des SMS anonymes, utilisés pour faire passer des informations de nature troublante. Ils contiennent de manière générale des menaces de mort. Du côté de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), l’on explique que les opérateurs de téléphonie mobile ont une obligation dans la loi portant sur la protection des consommateurs, qui exige le respect de la vie privée des abonnés. De ce fait, les SMS ne doivent provenir que du fait de la relation contractuelle qui lie l’abonné à l’opérateur. « Personne d’autres en dehors des opérateurs n’a le droit d’envoyer des messages aux abonnés », précise Martine Angèle Sop Ngo Goueth, chargée d’études à la direction des affaires juridiques et de la protection du consommateur à l’Art. Elle poursuit en indiquant qu’il y a des SMS qui comportent des informations utiles et d’autres par contre, qui sont consacrés aux jeux. Ces types de message sont difficiles à gérer dans la mesure où la question des jeux relève du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Le consommateur a le choix d’accepter ou de refuser ces messages.

Michèle FOGANG

Populaires cette semaine

To Top