Actu'Décalée

Abubakar Shekau, publie une nouvelle vidéo dans laquelle il répond à l’armée nigériane et menace le Président Buhari

Abubakar-Shekau-boko-haram

Dans une nouvelle vidéo publiée dans la nuit de samedi à dimanche sur Youtube, le leader de Boko Haram dit être «parfaitement bien». Abubakar Shekau a fustigé les déclarations de l’armée nigériane qui avait annoncé l’avoir grièvement blessé en août 2016. «Vous avez dit sur les réseaux sociaux m’avoir blessé ou m’avoir tué», se moque Shekau dans une vidéo diffusée samedi nuit sur Youtube. «Mais je suis heureux, en bonne santé et en sécurité. Je vais parfaitement bien» poursuit le chef de Boko Haram.

Dans sa vidéo d’environs quarante minutes où il s’exprime tour à tour en hausa, arabe, anglais et kanuri, Shekau émet des menaces à l’endroit du Président Muhammadu Buhari du Nigeria, qui a demandé la  semaine dernière la médiation de l’ONU pour la libération des lycéennes de Chibok enlevées en avril 2014:

«Nous ne ramènerons pas vos filles. Si vous voulez que l’on vous rende vos filles, rendez-nous nos frères», conditionne Shekau. Portant une arme de guerre, paraissant plus à l’aise et énergique que dans ses apparitions précédentes, Shekau dit qu’il n’est pas insensé comme le disent certains. «J’ai mon baccalauréat, j’ai fais la sociologie et je sais ce que je parle», lance le leader de Boko Haram.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Entouré de deux gardes lourdement armés et avec des corans classés devant lui, le successeur du fondateur de la secte nigériane appelle le nom «Buhari» à plusieurs reprises pour lui démontrer que sa menace est sérieuse.

Le 23 août dernier, l’armée nigériane avait annoncé avoir sérieusement blessé le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, lors d’un raid aérien sur le fief du groupe islamiste au nord-est du Nigéria, où plusieurs de ses commandants auraient également été tués.

Cette annonce avait été faite alors que le secrétaire d’État américain John Kerry se trouvait au Nigeria pour évoquer la lutte contre abubakar-shekau-boko-haram dont la rébellion a fait plus de 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009 selon les humanitaires.

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top