Features

Abdouraman déclenche un nouvel épisode de l’affaire Fécafoot

Abdouraman-Fécafoot

Ce dernier et ses soutiens qui contestent la légitimité de Tombi A Roko, président de la Fécafoot depuis le 28 septembre 2015, a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) dans l’espoir d’obtenir la reprise effective du dernier processus électoral à la Fécafoot.

Alors que l’attention des amateurs de football est focalisée sur le déroulement du CHAN Rwanda 2016, la polémique autour du nom de baptême du nouveau stade de Limbé et les préparatifs du lancement du championnat national professionnel Ligue 1 de football, Abdouraman Hamadou Babba, opposant farouche aux dirigeants de la Fédération camerounaise de football, est sorti de sa réserve pour enrichir l’actualité sportive. Ce dernier et ses soutiens qui contestent la légitimité de Tombi A Roko, président de la Fécafoot depuis le 28 septembre 2015, a saisi le Tribunal arbitral du sport (Tas) dans l’espoir d’obtenir la reprise effective du dernier processus électoral à la Fécafoot. «Je vous informe que sur notre demande, le TAS a officiellement ouvert ce jour (hier, mercredi 27 janvier, ndlr),  sous le numéro TAS 2016/A/4415, une procédure concernant l’annulation du processus électoral de la FECAFOOT prononcée par la CCA le 12 novembre 2015… Désormais, il appartient exclusivement au TAS de juger si M. Tombi A Roko et les autres sont dans leur bon droit en se maintenant par la force à la tête de la FECAFOOT… Nous ne sommes plus dans la fiction médiatique… Le temps de la réalité juridique est arrivé… Dans quelques petits jours tout sera clarifié !» a déclaré le président de l’équipe Etoile Filante de Garoua, l’homme dont la témérité et la plainte ont conduit à l’annulation, par la Chambre de conciliation et d’arbitre du Comité national olympique et sportif du Cameroun, du dernier processus électoral qui a conduit Tombi A Roko à la tête de la Fécafoot.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Abdouraman et consort ouvrent donc un nouveau front alors que cette même affaire qu’ils ont porté au tribunal de première instance de Yaoundé centre administratif,  y est toujours pendante. En réaction, les pro Tombi s’en moquent pas mal de la nouvelle procédure ouverte au TAS. Ils estiment que c’est un coup d’épée dans l’eau. «Parlant de cette procédure, il faut préciser que ce n’est qu’une requête d’arbitrage qui peut aboutir à une conciliation (Cf R 42 du Règlement de procédure du TAS). Toujours dans cette procédure, il y aura trois étapes à suivre: 1) échanges d’écritures ; 2) audiences et débats; 3) sentence (Cf R 44.2 et R 46 ). Quand on sait que la Fecafoot n’a pas fait appel à la sentence de la CCA du 12 Novembre 2015 annulant l’ensemble du processus électoral de l’instance faitière nationale. Fatigué d’attendre que la « formule exécutoire » soit apposée par le Tribunal de première instance de Yaoundé, le trio Abdouramane Hamadou Baba – Joseph Antoine Bell – Emmanuel Loga va surement bientôt rendre son dernier soupir devant le Tribunal Arbitral du sport (TAS)» lâche avec une certaine assurance excessive, Soleil Nyassa, un inconditionnel de Tombi A Roko Sidiki.

De toutes les façons, il est clair qu’on n’est pas encore sorti de l’auberge à la Fécafoot.

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top