Features

852 commandos du BIR formés aux méthodes anti-terroristes

bir-nord-cameroun-camer24

La clôture de cette session de formation baptisée infanterie commando s’est déroulée à Salak.

La base du premier Bataillon d’intervention rapide (BIR) à Salak, à 15km de Maroua a servi de cadre à la cérémonie de clôture de la 6ème session du certificat d’aptitude technique n°2. Baptisée infanterie commando, ce stage entamé le mois d’aout 2014 sur les sites de Maroua et de Man’o war Bay au sud-ouest concernait 865 élèves sous-officiers venant du BIR, de la garde présidentielle et de l’état-major de l’armée de terre.

A Man O  War Bay, les stagiaires ont été entrainés aux méthodes anti-terroristes et commando, au nautisme. A Maroua, l’accent a été mis sur la tactique, la technique et le comportement. Au terme de ces 5 mois de mise à niveau, 6 échecs ont été enregistrés contre 859 succès dont 07 à titre posthume. Le taux de réussite est de 99,39% pour une moyenne générale de 12,73%.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour remettre les parchemins à ces lauréats, le général de division, Philippe Mpay, commandant des écoles et centres d’instruction interarmées et le colonel Bouba Dobekréo, coordonnateur général des BIR ont fait le déplacement de Maroua. Au terme d’une cérémonie purement militaire clôturée par un défilé militaire, les commandos ont reçu leurs CAT2 option infanterie commando.

Malgré la joie d’avoir bouclé avec succès ces mois d’endurance, ils ont eu une pensée pour leurs camarades tombés sur le champ des tirs. Une grande partie d’entre eux est déjà mobilisée à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria pour combattre les djihadistes de la secte Boko Haram.

Cameroun Tribune

Populaires cette semaine

To Top