Features

7500 hommes en renfort contre Boko Haram

L-armee-tchadienne-fait-mouvement-vers-le-Cameroun-contre-Boko Haram

Yaoundé accueille par ailleurs, dès ce jeudi la réunion d’experts pour préparer les règles d’engagement de la force multinationale décidée par l’UA. L’Union africaine (UA) a décidé « d’autoriser le déploiement de la Force multinationale mixte (FMM) pour une période initiale de douze (12) mois renouvelable et un effectif pouvant aller jusqu’à 7 500 personnels militaires et autres ».

C’est l’annonce forte qui ressort du sommet de l’UA, jeudi et vendredi derniers à Addis-Abeba, en Ethiopie. Les chefs d’État et de gouvernement de l’organisation panafricaine sont ainsi résolus à lutter contre le groupe terroriste Boko Haram qui sévit au Nigéria et attaque régulièrement les forces armées camerounaises.

L’UA annonce aussi que Yaoundé, la capitale du Cameroun, abritera du 5 au 7 février 2015, une réunion d’experts. Des travaux qui permettront aux différentes parties prenantes, notamment la Commission du Bassin du Lac Tchad (Nigéria, Niger, Tchad et Cameroun) et le Bénin de finaliser le concept d’opération (CONOPS) de cette FMM. En d’autres termes, il s’agira pour ces experts de définir les cibles, trouver un moyen d’orienter et de fixer des limites permanentes ou temporaires à l’usage de cette force militaire en fonction des considérations politiques et stratégiques ; décrire les objectifs à atteindre, et le cadre de la gestion des opérations.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’argent, le nerf de la guerre, n’est pas en reste. Pour le volet de financement de cette FMM et des différentes opérations à mener dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, le Conseil de paix et de sécurité de l’UA demande « à la Commission d’organiser, d’ici à la mi-mars 2015 et avec le soutien des Nations unies, une conférence de donateurs pour faciliter la mobilisation des ressources nécessaires ». De toute évidence, avec l’implication forte de l’UA, l’on va vers plus d’engagement des Etats africains contre la secte islamiste. D’où le sentiment de satisfaction du ministre des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo à la clôture du sommet de l’UA.

MESSI BALA

Populaires cette semaine

To Top