Société

61 500 candidats pour 1200 places au Concours d’inspecteurs de police

police-Degelate-General-of-National-Security-Martin-Mbarga-Nguele

Les épreuves écrites auront lieu ce vendredi dans une dizaine de lycées de Yaoundé, centre unique. Fini la phase de préparation, avec des nuits blanches de révisions entrecoupées d’écoute attentive des sujets d’actualité. Demain, samedi, les 61 500 candidats inscrits au concours des élèves inspecteurs de police seront face aux épreuves écrites.

Comme c’était le cas lors du concours des commissaires de police ou des officiers, il y a deux semaines, Yaoundé est le centre unique d’examen. Les candidats qui viennent ainsi de tout le triangle national vont composer dans une dizaine de lycées de la ville. La délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN) cite entre autres, le lycée général Leclerc, les lycées de Tsinga, d’Anguissa et de Nkol-Eton.

1200 places sont disponibles pour les généralistes, les techniciens et pour ceux des gardiens de la paix qui veulent devenir inspecteurs de police. Les listes des candidats sont affichées depuis la semaine dernière à l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé. Les postulants avaient ainsi deux semaines avant le jour-J pour s’assurer que leurs noms figurent effectivement sur lesdites listes. Dans le cas contraire, les concernés avaient le temps d’engager de nouvelles procédures. D’autre part, des dispositions ont été prises par le personnel de la DGSN mobilisé à cet effet, pour que les candidats prennent connaissance de leurs sous-centres d’examen, leurs numéros de table… Côté pratique, il est conseillé aux postulants de se munir de leurs pièces personnelles. Non sans vouloir encourager certains à oublier leurs récépissés de dépôt de dossiers ou leur Carte nationale d’identité, les responsables indiquent que ceux qui viendront composer sans ces documents, composeront. Une salle consacrée aux cas litigieux sera disponible dans chaque sous-centre. C’est au terme de l’examen que ces cas seront spécifiquement examinés.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ce concours pour le recrutement de 1200 élèves inspecteurs de police intervient après celui des commissaires et des officiers. Après ce concours, les jeunes voulant devenir des élèves gardiens de la paix prendront le relais. Ce sera dans deux semaines à Yaoundé. Comme l’a toujours indiqué Martin Mbarga Nguélé, délégué général à la Sûreté nationale, seuls les méritants seront admis. Cette dernière journée avant l’examen devrait donc être mise à profit par ces candidats. Question de maximiser les chances et entrer dans la police.

Elise ZIEMINE

Populaires cette semaine

To Top