Features

Un policier extorque 5 millions de FCFA à un commerçant à Douala

Concours_police_cam_defile_Douala

À l’heure actuelle, le mis en cause, gardien de la paix, est en garde à vue à la Compagnie de gendarmerie de Ndogbong. L’information est rapportée par le quotidien Le Jour édition du 31 août 2016. Tong Tong, gardien de la paix en service aux Equipes Spéciales d’Intervention Rapide (ESIR) a été placé en garde à vue le 30 août dernier à la Compagnie de gendarmerie de Ndogbong à Douala.

Selon le journal, ce policier a été pris en flagrant délit d’arnaque et d’agression au domicile d’un commerçant résidant dans une cité située à un jet de pierre de l’Église réveillée «Winner Chapel» au quartier Ndogbong à Douala, Région du Littoral. Il y a été pris avec l’un de ses trois complices. Les deux autres qui les accompagnaient ce jour ont réussi à déserter les lieux, emportant avec eux une somme de cinq millions de FCFA, deux ordinateurs et un téléphone portable appartenant à la victime.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Selon les informations recueillies au domicile de la victime, tout a commencé aux environs de cinq heures ce mardi 30 août 2016. Wiiliam ouvre sa porte à quatre individus en civil qui se présentent comme faisant partie d’une unité de la police spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité. Ils lui signifient ensuite qu’ils sont venus l’interpeller pour une infraction relative à cette activité dangereuse. Wiiliam, qui vit grâce à sa petite activité commerciale semble perdu. Aussi résiste-t-il à l’un de ses bourreaux, qui s’emploie à le menotter de force, et refuse de décliner son identité. Pendant ce temps les trois autres manifestement aux ordres du policier qui dit être bien informé au sujet de William s’attèlent à fouiller dans les coins et recoins de la maison. Ils en ressortent avec une somme de cinq millions de FCFA», relate le quotidien.

C’est avec l’aide d’un proche parent de la victime que les imposteurs vont être arrêtés aidé par un para commando d’une société de gardiennage. Les arnaqueurs ont échappé belle à la justice populaire.

Liliane J. NDANGUE

Populaires cette semaine

To Top