Features

42e fête nationale grandiose à travers le Cameroun

fête-nationale-20-mai-cameroun

La 42e édition de la fête nationale s’est célébrée sur fond d’engagement des Camerounais à préserver la paix et la sécurité.

42e édition de la fête nationale de l’unité 

Le Cameroun a vécu un grand moment mardi. La célébration de la 42e édition de la fête nationale de l’unité a connu un franc succès. Dans les dix régions, les populations ont chanté l’amour à la patrie. Les autorités administratives ont aussi remis des décorations aux Camerounais s’étant distingués tout au long de l’année. A Yaoundé, le défilé a été présidé par le président de la République, Paul Biya. A la loge d’honneur, outre la présence des grands corps de l’Etat et des invités spéciaux, on a noté la présence de la première dame, Chantal Biya. Pour ce qui est de l’affluence, les populations ont massivement répondu présent à l’appel de l’unité. Dans l’ordre et la discipline, les Camerounais rassemblés dans les tribunes du boulevard du 20 mai ont pris part à la fête. Une fête qui aura été en tous points de vue grandiose. Et c’est peu dire. La célébration du 20 mai à Yaoundé a été un succès total. Les applaudissements du public lors du passage des carrés l’ont démontré.

Armée et nation, en synergie pour la préservation de la paix et de la sécurité

Et puis, on a vu un peuple uni derrière son armée. Le thème de la fête : « Armée et nation, en synergie pour la préservation de la paix et de la sécurité, gage de l’intégration, de la stabilité et du développement socio-économique » a ainsi trouvé toute sa justification. Comment pouvait-il en être autrement lorsque le commandant des troupes, le général de division, Saly Mohamadou et le commandant en second, le colonel Bella Nkoto Anne, ont arraché des ovations à l’assistance. Et que dire du carrousel de la police qui a encouragé les Camerounais à s’engager dans la construction d’un pays fort et prospère. Tout simplement que la mélodie était enivrante et ceci n’a pas échappé au nombreux public. Le défilé dans sa globalité aura permis de montrer l’attachement des Camerounais à leur sol. Un sol qui a accueilli cette année un carré spécial des forces républicaines de Côte d’Ivoire dont le passage a été très apprécié. A la loge d’honneur, le président de la République a applaudi.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

 la montée en puissance de l’Armée

A Yaoundé, le défilé militaire, ouvert et clôturé par le passage des aéronefs de l’armée de l’air, a surtout dévoilé la montée en puissance de l’Armée. On a vu passer des blindés avec pour noms de baptême certaines localités camerounaises ayant subi les attaques des assaillants venus des pays voisins. Le défilé motorisé a mis en relief les équipements de pointe d’une Armée toujours prête à défendre l’intégrité territoriale du Cameroun. Au rythme de la musique de la garde présidentielle, celles des Armées, de la gendarmerie et de la police, les forces de défense et de sécurité ont étalé leur savoir-faire. A la grande satisfaction d’un public conquis. Youyous et applaudissements ont accompagné le passage du BIR et des différentes unités d’élite. Le remorqueur de la police a suscité une grande hilarité avec la démonstration de la nouvelle mission de ce corps dans la traque des infractions sur la voie publique. Hier, le défilé civil a également séduit. La jeunesse scolaire et universitaire n’est pas passée inaperçue. Les tenues des écoliers, le sérieux des élèves et l’originalité des étudiants du supérieur ont permis de voir une jeunesse en joie. Et cette jeunesse a défilé avec ferveur et enthousiasme devant le président de la République. La grande attraction de la fête nationale a été le passage des partis politiques. Les ténors ont été fidèles au rendez-vous. Comme d’habitude, le RDPC a battu le rappel des troupes sans pour autant que les militants du SDF, de l’UPC, l’ANDP, du MDR, de l’UNDP… ne se laissent distancer. Ces partis politiques, dans un élan de patriotisme affiché, ont fermé la parade. Mais avant cette étape, le chef de l’Etat a félicité, le commandant des troupes pour la qualité du défilé.

Armand ESSOGO

Populaires cette semaine

To Top