Features

40 Boko Haram Tchadiens refugiés à Goré Mahamat

boko-haram-Cameroun-camer24-déserteurs

Ils disent vouloir rejoindre leur pays. Selon des sources sécuritaires locales, une quarantaine de membres de Boko Haram ont trouvé refuge dans l’île camerounaise de Goré Mahamat, dans l’arrondissement de Makary, située à moins de 10 km de Bargaram, bourgade de l’arrondissement de Hilé Alifa.  

Si les populations renseignent que ces membres de Boko Haram originaires du Tchad ont trouvé refuge dans l’île, elles affirment également que ces derniers ne portent pas d’armes par devers eux. «Ils ont sans doute caché leurs armes et disent vouloir rejoindre leur pays. Mais personne ne peut dire exactement quelles sont leurs véritables intentions», explique Abakar, joint au téléphone.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Bien que disposant d’un détachement situé à Bargaram, la marge de manœuvre de l’armée camerounaise est toutefois très limitée en raison même de la position géographique de l’île de Goré Mahamat, située à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria. «Goré Mahamat est adossé à une autre bourgade nigériane. Il suffit juste d’une seconde pour que la frontière soit franchie », explique une source locale. Les membres de Boko Haram, originaires du Tchad, ont-ils abandonné le groupe ou sont-ils seulement venus se mettre au vert, le temps que les bombardements intensifs de l’armée nigériane dans le secteur se calment ?

A cette question, très peu de réponses à ce jour. «Ils cherchent à fuir, mais ils ne savent pas où aller. C’est le gros problème avec cette guerre, il n’y a pas beaucoup d’issues et une fois que la situation redeviendra calme, ils iront récupérer leurs armes et réactiver leur groupe. Il faut ouvrir un couloir pour ceux qui veulent quitter le groupe, les aspirer», explique un militaire sur zone.

Populaires cette semaine

To Top