Economie

37 000 m3 de bois enlevés au port de Douala en un mois

bois-société-industrielle-de-Mbam-forestières

C’est l’évaluation faite par la société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) sur les 60 000 m3 qui étaient en souffrance au port de Douala

La société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) déclare avoir déjà effectué un déstockage de 37 000 m3 de bois sur les 60 000 m3 qui étaient en souffrance au port de Douala depuis plusieurs mois, provoquant le ralentissement des activités de cet espace portuaire.

Selon le directeur général de la Sepbc, Philémon Mendo, «la décongestion du parc à bois est en marche grâce à la mise à disposition de la Sepbc de deux quais par le port autonome de Douala». Il explique que «la situation de congestion du parc à bois a été créée suite à 60 000 m3 de bois en surstock dans ce parc, auquel il fallait ajouter l’important flux de bois venant de la République centrafricaine et du Congo». L’on avait alors estimé à près de 200.000 m3 de bois en souffrance dans cet espace portuaire de Douala, il y a quelques mois.

Le Comité de facilitation du trafic maritime international (Comité Fal), avait alors indiqué que [i «le stockage massif du bois au port de Douala [était] l’une des principales causes de la congestion de cette infrastructure portuaire».]

Le Comité Fal avait également suggéré que «les cargaisons de bois ne soient plus admises à l’intérieur du port, avant l’évacuation complète du parc à bois», et envisagé également «la réouverture du parc à bois de Kribi, dans la région du Sud, afin de résorber la crise au parc à bois du port de Douala».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) déclare avoir déjà effectué un déstockage de 37 000 m3 de bois sur les 60 000 m3 qui étaient en souffrance au port de Douala depuis plusieurs mois, provoquant le ralentissement des activités de cet espace portuaire.

Selon le directeur général de la Sepbc, Philémon Mendo, «la décongestion du parc à bois est en marche grâce à la mise à disposition de la Sepbc de deux quais par le port autonome de Douala». Il explique que «la situation de congestion du parc à bois a été créée suite à 60 000 m3 de bois en surstock dans ce parc, auquel il fallait ajouter l’important flux de bois venant de la République centrafricaine et du Congo». L’on avait alors estimé à près de 200.000 m3 de bois en souffrance dans cet espace portuaire de Douala, il y a quelques mois.

Le Comité de facilitation du trafic maritime international (Comité Fal), avait alors indiqué que [i «le stockage massif du bois au port de Douala [était] l’une des principales causes de la congestion de cette infrastructure portuaire».]

Le Comité Fal avait également suggéré que «les cargaisons de bois ne soient plus admises à l’intérieur du port, avant l’évacuation complète du parc à bois», et envisagé également «la réouverture du parc à bois de Kribi, dans la région du Sud, afin de résorber la crise au parc à bois du port de Douala».

Panapress

 

Populaires cette semaine

To Top