Features

300 extrémistes capturés, plus de 2.000 otages libérés lors d`une opération camerouno-nigériane

Boko-Haram-otages

Environ 300 combattants de Boko Haram ont été capturés et plus de 2.000 otages libérés lors d`une opération conjointe menée par les armées nigériane et camerounaise à Walasa, une localité du Nord-Est du Nigeria, rapporte la radio gouvernementale du Cameroun citant un responsable militaire de la Force mixte multionationale (FMM) de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT).

Selon le général Bouba Dobekreo, commandant du secteur numéro un de cette force régionale établi à Mora, dans la région de l`Extrême-Nord du Cameroun, cité par le Poste national de la Cameroon Radio and Television (CRTV), l`offensive menée au cours des derniers jours a permis d`affaiblir encore un peu plus le groupe terroriste nigérian contre lequel les pays de la CBLT multiplient les efforts en vue de son éradication aujourd`hui présentée comme une « simple question de temps ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pendant trois jours, les forces nigériane et camerounaise ont pilonné et « rasé dix-sept villages » de Walasa, à 35 kilomètres au Nord de Kumche, où une opération similaire avait aussi précédemment permis de « neutraliser » une centaine d`autres islamistes de Boko Haram et de libérer quelque 300 otages, apprend-on en outre.

Ce nouveau succès de la coalition militaire formée dans le cadre de l`opérationnalisation de la FMM en cours depuis fin 2015 survient au moment les responsables de l`état-major de la force basée à N`Djamena (Tchad) ont décidé vendredi à Yaounde (Cameroun) de mener dans les prochaines semaines une offensive d`envergure en vue de l`élimination définitive du groupe armé affilié à l`organisation Etat islamique (EI).

© Source : Xinhua

Populaires cette semaine

To Top