Features

Plus de 250 000 candidats à l’épreuve du BEPC 2016

Minedub-Candidats-écoles-eleves-en-plein-cours-dans-candidats-gratuité

Les postulants au Brevet d’études du premier cycle ont débuté hier l’examen sur l’ensemble du territoire. C’est dans une ambiance studieuse que les candidats ont débuté le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) hier au centre d’examen du lycée de Nsam-Efoulan à Yaoundé.

Ici, les mesures sécuritaires ont été renforcées : deux gardiens, détecteurs de métaux en main, filtrent les entrées. L’accès est interdit à toute personne étrangère. Les téléphones portables sont interdits ainsi que les documents et tout autre matériel non-autorisés, excepté les calculatrices notamment. Deux chargés de mission veillent au grain pour le bon déroulement des épreuves. Dans ce centre d’examen, plus de 1 100 candidats réfléchissent sur l’épreuve d’étude de texte, la dictée et les mathématiques. Pour ce premier virage, ils sont nombreux comme Melissa Grâce Balouék, candidate, à être confiants. « J’ai très bien débuté mon examen ce matin avec l’étude de texte et la dictée. J’ai, par contre, rencontré des difficultés dans l’épreuve de mathématiques que j’ai trouvée difficile. Mais je reste confiante. A cette allure, je suis sûre de réussir mon examen », se réjouit la candidate. Un de ses camarades semble moins enthousiaste. « C’est vrai que les premières épreuves étaient moins stressantes, mais je ne peux pas encore me réjouir, avant d’avoir vu les autres », confie le jeune homme. Les candidats ont composé en soirée en physique, chimie, technologie ou grec.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon le chef du centre d’examen, Kallman Djanal Manassé, proviseur du lycée de Nsam-Efoulan, toutes les dispositions ont été prises pour que tout se passe bien : « Tout a été apprêté pour accueillir les élèves. Nous avons affiché l’ordre de passage des épreuves et les conseils ont été prodigués aux candidats et aux surveillants, les membres du secrétariat. Pour le moment, tout se passe bien, aucun incident n’a été relevé ». Au lycée de Ngoa-Ekelle, tout comme au collège Jean Tabi ou au lycée général Leclerc, l’ambiance était la même. Plus de 250 000 candidats sont à l’assaut du BEPC. L’examen s’achève vendredi prochain par l’épreuve d’éducation physique et sportive.

Assiatou NGAPOUT M

Populaires cette semaine

To Top